BBA ouvre la porte aux jeunes générations

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 10/11/2010 à 13:11

BBA ouvre la porte aux jeunes générations

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 10/11/2010 à 13:11

La question de la relève est au coeur des préoccupations des entreprises, dans le domaine du génie comme ailleurs. À ce chapitre, la firme de génie-conseil Breton, Banville et Associés (BBA) a une longueur d'avance sur ses adversaires. Depuis sa fondation en 1979, la firme ouvre grand sa porte aux jeunes recrues. Si bien qu'aujourd'hui, 56 % de son effectif a moins de 39 ans.

" À l'époque de la création de la firme, le génie-conseil était réservé aux gens d'expérience. Mais les fondateurs avaient le désir d'intégrer les jeunes, une main-d'oeuvre dynamique. C'était une façon de s'assurer d'avoir un bassin dynamique et une relève formée selon les besoins. Notre firme était l'une des seules à recruter des finissants dans les journées carrières, il y a plus de 20 ans ", souligne le président Steeve Fiset.

L'actuel président et chef de la direction de la firme de génie-conseil incarne cette philosophie de gestion. Il avait moins de 35 ans lorsqu'il a été promu à ce poste de direction en 2004, ce qui en faisait le plus jeune président de cette industrie.

" Quand j'ai commencé ma carrière chez BBA, on m'a offert la possibilité de grimper les échelons, ce qui est le cas aussi pour les autres membres de la relève. J'ai pu développer mes compétences sur le plan technique autant que sur celui de la gestion, des relations avec les clients ou du support corporatif ", énumère-t-il.

La firme spécialisée dans les domaines de l'énergie, des mines et de la métallurgie, du pétrole et de la chimie n'a jamais dérogé à ce principe. " Depuis au moins 10 ans, nous allons rencontrer des jeunes des écoles secondaires de notre secteur, qui viennent passer une demi-journée en compagnie d'un jeune ingénieur ", souligne Katherine Ouellet, directrice des ressources humaines.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Le patron de SNC craint de voir des employés quitter pour des concurrents

L’entreprise québécoise est toujours au cœur d’une tempête politique qui continue d’ébranler le gouvernement Trudeau.

SNC-Lavalin coupe une centaine de postes un peu partout au Canada

13/12/2018 | Julien Arsenault, PC

Ces éliminations ne représentent toutefois qu’une faible proportion de l’effectif de SNC-Lavalin au Canada.

OPINION Dans l'ombre de WSP, l'ingénieur-conseil Stantec reprend du mieux
Une loi à moderniser
Édition du 20 Octobre 2018 | Jean-François Venne
À quand la fin de la tutelle pour l'OIQ ?
Édition du 20 Octobre 2018 | Jean-François Venne

À la une

L'Indice des prix à la consommation a progressé de 2 % en juin au Canada

Au Québec et en Ontario, l’Indice des prix à la consommation a progressé de 2,2 % d’une année à l’autre en juin.

Scoring Tech Talent 2019: Montréal première pour son efficacité par rapport aux coûts

09:50 | Pascal Forget

Le rapport Scoring Tech Talent 2019 place Montréal au 13e rang des meilleurs marchés technologiques en Amérique du Nord.

À surveiller : Slack, CP et Cogeco

Que faire avec les titres de Slack, CP et Cogeco? Voici quelques recommandations d'analystes.