Cap sur le ROC pour Beauté Star Bédard

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Août 2016

Cap sur le ROC pour Beauté Star Bédard

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Août 2016

Marie-Danielle Bourdon.

Marie-Danielle Bourdon, 38 ans, est l'une des rares femmes aux commandes d'une PME au Québec à être titulaire d'un MBA pour cadres (executive MBA, ou EMBA). En 2014, elle a repris les rênes de l'entreprise familiale, Beauté Star Bédard, avec sa soeur. Pour faire passer la société à la vitesse supérieure, elle a voulu accroître ses connaissances et développer son réseau.

Cliquez ici pour consulter le dossier MBA : Un ascenseur vers le poste de pdg

Comme la plupart des chefs d'entreprise, Marie-Danielle Bourdon se fie beaucoup à son instinct. «Je suis mon intuition, mais j'aime avoir des chiffres pour la valider», confie-t-elle. C'est pourquoi elle s'est inscrite en 2011 à l'EMBA McGill-HEC Montréal, qu'elle a terminé deux ans plus tard.

Les deux soeurs voulaient «donner un second souffle» à l'entreprise fondée par leurs parents en 1978. La PME, qui distribue des produits utilisés par les coiffeurs professionnels, compte aujourd'hui 240 employés. «Je trouvais qu'on manquait de structure. Il fallait professionnaliser l'entreprise. Mon bac en administration avec un profil en ressources humaines aurait été suffisant pour gérer l'entreprise, mais pas pour l'amener à un niveau plus poussé», dit la coprésidente.

Son EMBA lui a permis de maîtriser de nouveaux outils financiers et stratégiques. Elle a notamment consacré ses travaux d'études à certaines problématiques de Beauté Star Bédard, qui était alors en plein processus de relève. «C'est une période de transition délicate. L'EMBA a agi comme un guide, un cadre», estime Mme Bourdon, qui voit aussi dans ce diplôme un atout pour développer une meilleure confiance en soi.

Restructuration en profondeur

Forte de ces nouveaux acquis, la coprésidente a amorcé une restructuration en profondeur. L'équipe a été rajeunie, le site Internet et l'image de l'entreprise ont été revus. Les deux soeurs ont aussi créé leur propre marque de produits pour salons de coiffure.

Par souci d'optimisation, les dirigeantes ont réuni sous un même toit les deux sites de l'entreprise, qui comptait auparavant des bureaux à Laval et à Québec. «Tout était dédoublé, ce n'était vraiment pas économique», explique Marie-Danielle Bourdon, qui avait eu l'occasion de travailler sur ce projet de centralisation des activités dans le cadre de son EMBA. Lors du travail de planification stratégique, la coprésidente a également demandé conseil à un de ses anciens professeurs.

Maintenant que les structures sont en place, l'objectif est de développer la marque privée et de la diffuser à l'extérieur du Québec, sur le marché canadien. Marie-Danielle Bourdon ne ferme pas la porte à une croissance par acquisitions, seul moyen de prendre des parts de marché pour les produits que Beauté Star Bédard distribue déjà au Québec, mais pour lesquels elle n'a pas de licence afin de les distribuer ailleurs.

Cliquez ici pour consulter le dossier MBA : Un ascenseur vers le poste de pdg

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

À surveiller: WSP, 5N Plus et Dye & Durham

Que faire avec les titres de WSP, 5N Plus et Dye & Durham?

Bourse: New York et Toronto sont stables à l'ouverture

Mis à jour il y a 13 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés surveillaient toujours de près le taux obligataire sur 10 ans aux États-Unis.

Titres en action: Cascades, Maple Leaf, Québecor...

Mis à jour il y a 5 minutes | La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.