Ottawa aurait les coudées franches pour répliquer à des tarifs

Publié le 10/07/2020 à 08:57

Ottawa aurait les coudées franches pour répliquer à des tarifs

Publié le 10/07/2020 à 08:57

Par La Presse Canadienne

Le négociateur en chef du Canada, Steve Verheul a affirmé le Canada pourrait aussi imposer des droits punitifs sur l’aluminium américain. (Photo: Adrian Wyld pour La Presse canadienne)

Le négociateur en chef du Canada affirme que le nouvel accord commercial nord-américain ne limitera pas les options du gouvernement fédéral s’il est contraint de riposter à des tarifs américains sur l’acier et l’aluminium.

Lors d’une audience devant un comité de la Chambre des communes, Steve Verheul a affirmé qu’en vertu des termes de l’accord sur les tarifs de mai 2019, le Canada pourrait imposer des droits punitifs sur l’aluminium américain, ainsi que sur tous les produits des États-Unis qui en contiennent.

Cependant, M. Verheul a également dit que le gouvernement fédéral devrait attendre et voir exactement ce que les États-Unis décideraient de faire avant de choisir comment réagir. 

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a accusé les producteurs canadiens d’aluminium de dépasser les limites d’exportation établies au printemps dernier, lorsque la Maison-Blanche a accepté de lever ses tarifs sur les importations de métaux du nord de la frontière.

M. Verheul a indiqué que les entreprises canadiennes avaient dû ajuster leur production à la suite d’une chute de la demande résultant de la pandémie de COVID-19, et que les États-Unis interprétaient à tort ces changements comme une «hausse subite» des exportations.

Dans une séance publique de questions-réponses jeudi, M. Lighthizer n’a donné aucune indication sur ce que l’administration Trump avait l’intention de faire — bien qu’il a défendu l’utilisation de tarifs comme outil pour maintenir les partenaires commerciaux dans les rangs.

 

À la une

Il faut faire la lumière sur Lithium Amérique du Nord

19/06/2021 | François Normand

ANALYSE. Les entreprises doivent pouvoir investir dans environnement d'affaires transparent et prévisible.

Seuls les fous ne changent jamais d'idée

18/06/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Warren Buffett est un bon exemple d'investisseur qui a su s'adapter au fil des années.

Le suspense persiste autour de Lithium Amérique du Nord

18/06/2021 | François Normand

Un juge de la Cour supérieure du Québec a reporté de 10 jours l'audience pour déterminer l'avenir de la minière.