La popularité du mobile redessine l'industrie

Publié le 22/06/2013 à 00:00, mis à jour le 20/06/2013 à 13:42

La popularité du mobile redessine l'industrie

Publié le 22/06/2013 à 00:00, mis à jour le 20/06/2013 à 13:42

Par Ulysse Bergeron

En 2008, cinq ans après sa création, le studio québécois Frima a fait l'acquisition de Humagade, une entreprise spécialisée dans les jeux sur téléphone cellulaire. «Plusieurs ne comprenaient pas ce qui nous poussait à nous intéresser à ce secteur, d'autant que les téléphones d'alors n'avaient rien à voir avec ceux d'aujourd'hui», rappelle Steve Couture, pdg de l'entreprise de 350 employés, qui y voyait un secteur prometteur.


L'avenir a donné raison à Frima. La popularité des téléphones intelligents et des tablettes transforme radicalement l'industrie du jeu vidéo. Ce phénomène s'explique par le développement d'une nouvelle clientèle, celle des joueurs occasionnels.


«Leur profil ne correspond pas aux gamers traditionnels», dit Sylvianne Pilon, gestionnaire de projet et responsable des formations chez TECHNOCompétences. Les femmes, les personnes âgées et les jeunes adultes qui lèvent généralement le nez sur les jeux sur console deviennent autant de clients potentiels.


Pour Christian Roy, président de ByHumans, un jeune studio montréalais qui développe des produits destinés aux plateformes mobiles, chaque propriétaire de téléphone intelligent ou de tablette devient un client potentiel.


Il précise toutefois que les développeurs doivent désormais cibler leur clientèle avec plus de précision. «Parce qu'il faut se démarquer. Et pour y arriver, ça devient très important de savoir exactement ce que nous apportons de différent, mais surtout à qui nous nous adressons», explique-t-il.


Cette popularité des jeux sur plateforme mobile a suscité la création d'un nombre croissant de studios indépendants, souligne Samuel Girardin, pdg de Game On Audio, ce qui a transformé l'écosystème dominé jusqu'alors par les grands studios. «Les éditeurs cherchent les petites entreprises qui auront la prochaine bonne idée à la Angry Bird», dit-il.


La vague des plateformes mobiles ne signifie par pour autant la fin des jeux sur console. Toutefois, la popularité du mobile contraint les grands du secteur à revoir leur modèle d'entreprise. Certains favorisent déjà, par exemple, un «modèle par épisodes», qui consiste à égrainer la diffusion des épisodes d'un même jeu sur une période déterminée au lieu de diffuser le tout d'un coup. D'autres pensent à diffuser sur le mobile des jeux à succès développés pour les consoles il y a quelques années.


38 %


Les retombées des jeux sur plateformes mobiles bondiront de 38 % cette année, à huit milliards de dollars américains.


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

Il y a 8 minutes | Martin Jolicoeur

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.

Pierre Karl Péladeau acquiert des actifs de Taxelco

On compte les compagnies Taxi Diamond et Taxi Hochelaga, ainsi que Téo Techno.