Novexco: Gérer les crayons grâce à l'automatisation

Publié le 02/03/2013 à 00:00, mis à jour le 19/03/2013 à 12:31

Novexco: Gérer les crayons grâce à l'automatisation

Publié le 02/03/2013 à 00:00, mis à jour le 19/03/2013 à 12:31

LAURÉAT 2012 - Rapidité et efficacité sont les mantras de Robert de Montigny, président et chef de la direction de Novexco. «Il faut être très rapide, puisque les commandes doivent être traitées en 24 heures, sans erreur et sans rupture de stock», dit le dirigeant de ce distributeur de matériel de bureau. «Nous avons voulu répondre à ce défi en automatisant tout ce qui pouvait l'être», dit-il.

Inauguré en novembre 2011, le nouvel entrepôt de Laval dispose de convoyeurs intelligents munis de lecteurs optiques, qui acheminent automatiquement les commandes en préparation là où se trouvent les produits recherchés. Cet entrepôt approvisionne les 114 magasins BuroPLUS et Club Express et les clients.

Le pdg dit s'être inspiré des «meilleures pratiques» afin de développer le système d'approvisionnement et de livraison le plus efficace possible. Par exemple, il a étudié les secteurs de la quincaillerie et de la pharmaceutique pour la gestion des crayons.

Il y a cinq ans, Novexco a par ailleurs lancé son site de commerce électronique. «Le site n'a pas accru nos profits de façon significative, mais il augmente l'achalandage en magasin. Plusieurs consommateurs consultent d'abord le site et vont ensuite acheter sur place», dit M. de Montigny.

Son meilleur conseil

«Prendre le temps de bâtir un plan stratégique et de le réviser, année après année afin de s'adapter aux imprévus.»

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

BCF développe sa relève
Mis à jour le 19/03/2013

BBA s'étend au Canada
Mis à jour le 19/03/2013

GDI gagne en souplesse
Mis à jour le 19/03/2013

À la une

Couche-Tard veut recharger les véhicules électriques

Alimentation Couche−Tard souhaite que ses établissements offrent la possibilité de recharger des véhicules.

Toujours vivant

Édition du 25 Novembre 2020 | Marie-Pier Frappier

BILLET. Chers compatriotes, ­armons-nous de patience et frappons dans la vie «à grand coup d’amour».

Retraite: plus de transparence demandée par des gestionnaires de fonds

Huit fonds exhortent les entreprises à divulguer des données environnementales, sociales et de gouvernance complètes.