Bye-bye boss, je deviens producteur agriculteur


Édition du 21 Avril 2018

Directeur de comptes, analyste d'affaires, journaliste : ils ont tous trois troqué leur travail de bureau pour devenir producteur agrotouristique à leur façon. Et ils ne regrettent pas leur choix. La journée où Jean-Philippe Bouchard a remis sa lettre de démission ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

Quel est le grand gagnant du confinement? Le Spam!

26/06/2020 | Olivier Schmouker

Surprise! Ses ventes ont bondi un peu partout sur la planète, ces trois derniers mois. Voici pourquoi.

Les marchés publics forcés de se moderniser face à la pandémie

Les marchés publics misent habituellement sur d'importantes foules qui paient comptant leurs produits locaux.

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

12/08/2020 | François Normand

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.