Productivité: il faut la relancer dit la présidente du FMI

Publié le 03/04/2017 à 13:04

Productivité: il faut la relancer dit la présidente du FMI

Publié le 03/04/2017 à 13:04

Par AFP

Photo: Shutterstock

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde a appelé lundi les pays riches à prendre des dispositions pour relancer un progrès de la productivité, mesure clé de l'amélioration du niveau de vie à long terme.

Au cours des dix dernières années, depuis la crise financière et la récession, la croissance de la productivité dans les pays avancés s'est affaissée à +0,3% au lieu de +1% auparavant, a indiqué Mme Lagarde présentant à Washington un rapport du Fonds monétaire international sur «l'énigme» du ralentissement de la productivité.

Si la productivité avait poursuivi sa hausse au rythme d'avant la crise financière de 2008, le produit intérieur brut (PIB) des grandes économies serait de 5% plus haut aujourd'hui, a-t-elle souligné.

Mme Lagarde a plaidé pour un maintien des investissements publics dans la recherche fondamentale qui finance les innovations majeures.

Si les dépenses en recherche et développement étaient en hausse de 40% en moyenne, le PIB des pays avancés pourrait avancer de 5% à long terme.

Elle a prôné un renforcement du commerce assurant, selon la phrase du philosophe Montesquieu, que «là où il y a du commerce, il y a de bonnes moeurs».

Face au vieillissement de la population, un des facteurs les plus important expliquant le ralentissement de productivité, les grands pays peuvent «optimiser les flux de réfugiés qui viennent à eux», a encore affirmé Mme Lagarde plaidant pour un effort porté sur la formation.

 


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Et si Couche-Tard cessait ses opérations en 2070?

Un analyste déconstruit la valeur de Couche-Tard pour démontrer qu'il ne faut pas craindre l'auto électrique.

La vente de résidences à un sommet en novembre à Montréal

Les conditions du marché continuent d’être favorables aux vendeurs.

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Mis à jour le 03/12/2020 | lesaffaires.com

«C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël».