Achat commercial à vocation résidentielle

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Décembre 2020

Achat commercial à vocation résidentielle

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Décembre 2020

Par Claudine Hébert
Medical ­Arts

Un investissement pour la revitalisation de l’édifice ­Medical ­Arts, situé au coin des rues ­Sherbrooke et ­Guy, sera bientôt annoncée. (Photo: courtoisie)

LES GRANDS DE L'IMMOBILIER. La cinquième transaction du classement présente un élément particulier : elle se traduira éventuellement par la construction d’une nouvelle tour de 24 étages à usage essentiellement résidentiel. 

Le groupe immobilier Broccolini a versé 93,8 millions de dollars (M$) à Monit pour acquérir la convoitée adresse 1496-1538, rue Sherbrooke Ouest, située dans le Mille carré doré. Ce montant représente plus du double de la valeur de 42 M$ qu’affichait l’édifice surnommé Medical Arts, son stationnement ainsi que le bâtiment du 1504, rue Sherbrooke Ouest, qui abrite le restaurant italien Béatrice, à l’évaluation foncière de 2018.

Broccoloni compte y réaliser un projet résidentiel estimé à 500 M$ (incluant l’achat du terrain). Ce dernier prévoit la construction de 560 condominiums ainsi que l’aménagement d’une cour intérieure. « L’ouverture qui se trouve sur la rue Sherbrooke sera colmatée par un nouveau bâtiment de quatre étages avec une porte cochère permettant d’améliorer l’actuelle façade », explique Roger Plamondon, président de Broccolini. 

Le projet prévoit également l’ajout de quelque 6500 pieds carrés de nouveaux espaces commerciaux accessibles par les rues Guy ou Sherbrooke. Les travaux de construction devaient commencer au printemps, mais ils ont été reportés en 2021 en raison de la pandémie, souligne-t-il.

L’entreprise ne regrette nullement son achat, assure Roger Plamondon, car « il s’agit d’un emplacement très recherché ». Les occupants des étages supérieurs de la future tour pourront d’ailleurs bénéficier d’une vue splendide sur le Mont-Royal, ajoute-t-il.

 

Un bâtiment historique

Un investissement de plusieurs millions de dollars sera aussi annoncé bientôt pour la revitalisation de l’édifice Medical Arts, affirme le président du groupe immobilier. Construit en 1923, cet immeuble de style néo-renaissance est l’œuvre du cabinet d’architectes montréalais Ross et Macdonald, à qui l’on doit notamment Les Cours Mont-Royal, l’édifice Price, à Québec, et le Château Laurier, à Ottawa.

Loué à plus de 85 %, ce bâtiment de 11 étages représente un des plus grands complexes de bureaux médicaux du centre-ville de Montréal. Parmi ses actuels locataires, on retrouve notamment la clinique médicale Métro Médic Centre-ville, le service d’imagerie médicale VM-Med, une succursale Kinatex Sports Physio, une clinique dermatologique Munk MD et une pharmacie Pharmaprix.

 

Tendance lourde

« Cette transaction s’inscrit dans une tendance lourde qui se dessine actuellement dans l’industrie de l’immobilier commercial », observe l’avocat Anthony Arquin, associé chez Davies. Celle-ci consiste à repositionner des actifs commerciaux existants pour en faire des projets à usages multiples, dont résidentiel. 

Un phénomène est loin d’être unique à Montréal  : « On le voit partout en Amérique du Nord », indique Me Arquin. 

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Immobilier: les prix et les ventes restent solides, dit la SCHL

La pandémie de COVID−19 n’a pas été de taille face au marché immobilier canadien, souligne la SCHL.

Le prix médian pour un condo à Montréal atteint 436$/pi2 en 2020

25/02/2021 | Joanie Fontaine

BLOGUE INVITÉ. Le prix médian au pi2 des copropriétés sur l'île de Montréal a grimpé de 14% en 2020.

À la une

L’État reprend (enfin) sa place dans l’économie

27/02/2021 | François Normand

ANALYSE — La crise a discrédité le discours des partisans du laissez-faire et du néolibéralisme tous azimuts.

Comprendre l'impact d'une hausse des taux d'intérêt

26/02/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. L’évaluation de tout actif financier est tributaire des taux d'intérêt.

Le G20 relance le chantier d'une taxation des géants du numérique

26/02/2021 | AFP

Washington renonce à une condition posée fin 2019 par l’administration Trump.