BTB poursuit ses achats commerciaux à Lévis


Édition du 10 Novembre 2018

BTB poursuit ses achats commerciaux à Lévis


Édition du 10 Novembre 2018

Par Claudine Hébert

Au total, ­BTB détient 65 immeubles commerciaux, de bureaux et industriels qui représentent plus de 5,2 millions de pieds carrés de superficie. Plus de 30 % du portefeuille de ­BTB est consacré à des espaces pour le commerce de détail.

Déjà détenteur d'une bonne partie des immeubles commerciaux situés à l'entrée des ponts de Lévis depuis un an, BTB a consolidé ses achats en août dernier. Cette fiducie de placement immobilier québécoise s'est portée acquéreur de 205 000 pieds carrés appartenant au gestionnaire Riocan Holding pour la somme de 42,6 millions de dollars. Ce qui en fait la 10e plus importante transaction immobilière des douze derniers mois de notre classement Les Affaires-JLR. C'est la troisième transaction de notre classement qui met en vedette le commerce de détail (Tremblant et Fleur de Lys).

C'est aussi la deuxième transaction majeure de BTB dans ce secteur qu'on appelle le Carrefour Saint-Romuald. L'an dernier, BTB avait acheté 121 000 pieds carrés pour près de 36 M $. En pleine effervescence depuis 2006, cette zone commerciale est située dans le quadrilatère formé des routes 175, 132 et des autoroutes 20 et 73. Le secteur fait l'objet de plus de 410 M $ d'investissements de la part de promoteurs et de la Ville de Lévis. La zone, qui appartient désormais à BTB, inclut notamment la grande surface Walmart ainsi que de multiples boutiques telles Dollarama, Latulippe et de nombreux restaurants. «Ces espaces commerciaux sont en très grande demande. Ils sont loués à plus de 98 %», signale Michel Léonard, président de BTB.

1 milliard de dollars d'actifs d'ici deux ans

Pour la Ville de Lévis, le secteur du Carrefour Saint-Romuald aide à mieux structurer l'offre commerciale dans la zone Chaudière. «Il permet également de compléter l'offre d'habitation pour des immeubles de plus grande densité, le tout à proximité des services et dans un secteur très bien desservi par le transport en commun», souligne Philippe Meuriant, directeur du développement économique et de la promotion à Lévis. Depuis quatre ans, ce carrefour a assisté, entre autres, à l'arrivée d'une résidence du Groupe Maurice ainsi que d'un hôtel Hampton Inn. On y trouve également les grandes surfaces Costco, Canadian Tire et Home Depot.

Née il y a 12 ans, la fiducie de placement immobilier BTB souhaite atteindre 1 G $ d'actifs d'ici deux ans. Elle détient déjà 800 M $ d'immeubles, principalement situés dans le Grand Montréal et la région de Québec. «Nous avons également 20 % de notre portefeuille qui se trouve en banlieue d'Ottawa», indique le président de BTB. En fait, précise M. Léonard, BTB veut concentrer ses activités au sein de l'axe Québec-Ottawa. Raison pour laquelle le gestionnaire s'est départi tout récemment de ses immeubles à Sherbrooke.

Un portefeuille diversifié

Au total, BTB détient 65 immeubles commerciaux, de bureaux et industriels qui représentent plus de 5,2 millions de pieds carrés de superficie. Plus de 30 % du portefeuille de BTB est consacré à des espaces pour le commerce de détail. M. Léonard croit fortement que ces espaces ont toujours leur place dans l'échiquier immobilier. «Même Amazon, qui avait juré ne jamais toucher à la brique et le mortier, a acheté la chaîne alimentaire américaine Whole Foods en 2017 pour 13,7 G $ US. Un équilibre est voie de s'établir entre le commerce en ligne et les ventes en magasin» soutient le gestionnaire immobilier.

Pourquoi le nom BTB ? «Ces trois lettres nous permettaient de figurer parmi les premiers titres défilant sur le fil des sociétés de capital de démarrage lors de notre création en 2006. Nous avons décidé de conserver le nom», dit-il. Depuis 2012, BTB est inscrite au TSX.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «LES GRANDS DE L'IMMOBILIER 2018»

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour à 14:09 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.