Nemaska confirme une première livraison d'hydroxyde de lithium de qualité batterie

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Décembre 2017

Nemaska confirme une première livraison d'hydroxyde de lithium de qualité batterie

Offert par Les Affaires


Édition du 16 Décembre 2017

Par Les Affaires

L’hydroxyde de lithium produit dans l’usine de phase 1à Shawinigan rencontre les spécifications des fabricants de cathodes à l’échelle mondiale.

La minière québécoise Nemaska Lithium annonce qu'elle a produit 1,5 tonne d'hydroxyde de lithium de qualité batterie, produit à partir de concentré de spodumène de la mine Whabouchi, au nord de Chibougamau.


Selon l'entreprise, les analyses effectuées par un laboratoire indépendant confirment que l'hydroxyde de lithium produit dans l'usine de phase 1 à Shawinigan rencontre les spécifications des fabricants de cathodes à l'échelle mondiale.


L'hydroxyde de lithium est prêt à être livré à un fabricant de cathodes situé au Québec, et des livraisons supplémentaires devraient se poursuivre sur une base régulière au cours des prochains mois. «C'est la première fois qu'un nouveau venu sur le marché a produit de l'hydroxyde de lithium de qualité batterie, à partir du minerai jusqu'au produit final, commente Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium. Nous sommes très heureux du degré de pureté de l'hydroxyde de lithium produit jusqu'à présent et nous nous sommes assurés que notre produit est au moins d'aussi bonne qualité que l'hydroxyde de lithium vendu actuellement aux fabricants de cathodes partout dans le monde.»


Rappelons que Nemaska Lithium développe un gisement de spodumène dont le concentré sera envoyé à l'usine de transformation que Nemaska entend construire à Shawinigan. Grâce à des méthodes exclusives de production, cette usine devrait pouvoir transformer le concentré de spodumène en hydroxyde et en carbonate de lithium de haute pureté. – ­LES AFFAIRES PRO


Abonnement Les Affaires Pro


Barrick ­Gold investitdans la minière québécoise ­Reunion ­Gold


La société aurifère basée à ­Longueuil annonce la clôture d’un placement privé de 9 millions de dollars de ­Barrick ­Gold ­Corporation. Les fonds serviront principalement à financer les frais d’exploration et de mise en valeur des projets miniers de l’entreprise sur le bouclier guyanais, en ­Amérique du ­Sud. La société y développe essentiellement les projets ­Boulanger, ­Dorlin et ­Haut ­Mana, en ­Guyanne française, ainsi que le projet ­Aremu, en ­Guyane. À noter que 15 mines d’or et de gisements, contenant environ 110 millions d’onces d’or, ont été reconnus dans cette région, du ­Venezuela à l’ouest, à la ­Guyane française à l’est. ­LES AFFAIRES PRO


Alliance ­Magnésium fait l’acquisition des installations de ­Magnola en ­Estrie


La société annonce qu’elle a fait l’acquisition de la totalité des actions des sociétés ­Métallurgie ­Magnola inc. et ­Mines ­Magnola ­inc. La transaction confère ainsi à ­Alliance ­Magnésium la propriété des sites industriel et minier de ­Magnola, à ­Danville, au ­Québec. Le site contient notamment des installations et des équipements développés par la minière ­Noranda, qui a opéré le site entre les années 2000 et 2003. La propriété, récemment évaluée à 85 M$, contient également un dépôt de 100 millions de tonnes de serpentines, la matière première utilisée par ­Alliance ­Magnésium, qui contient près de 25 % de magnésium. – ­LES AFFAIRES PRO


 


Plus à lire sur Les ­Affaires ­Pro


- Les ­Métaux canadiens obtient le certificat d’autorisation pour exploiter la carrière de silice de ­St-Vianney en ­Gaspésie


- Guinée : un projet de bauxite de 3 G$ ­US pour 2020 


- Lithium : ­Lockheed ­Martin ­Canada investit dans une minière canadienne


- Le cobalt attire de plus en plus l’attention


- Une mine de zinc se pointe au ­nord-ouest de ­Barraute


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Projet Windfall : Osisko perce le plus long trou de forage au pays

BLOGUE. En phase avancée d’exploration, le projet aurifère du lac Windfall en Abitibi a le potentiel de ...

Yamana ou Lundin: qui a fait une bonne affaire?

Édition du 04 Mai 2019 | Stéphane Rolland

CHRONIQUE. Combien vaut la mine Chapada ? Son vendeur Yamana Gold (YRI, 2,97 $) dit que le marché y accorde...

À la une

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.