Investissements en hausse dans le secteur minier au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2017

Investissements en hausse dans le secteur minier au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2017

Le Nord-du-Québec, l’ Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord se partagent 97,1 % des investissements miniers totaux au Québec.

Les investissements dans le secteur minier ont augmenté l'an dernier. C'est ce qui ressort du bulletin «Mines en chiffres - L'investissement minier au Québec en 2016», rendu public par l'Institut de la statistique du Québec.

Après quelques années de forte décroissance des investissements miniers effectués au Québec entre 2012 et 2015, les perspectives semblent s'améliorer. Ainsi, pour l'année 2016, on constate des investissements de 2,57 milliards de dollars et les minières prévoient investir quelque 3,02 G$ pour 2017.

Pour l'année 2016, les dépenses d'investissement réalisées par les mines en exploitation au Québec ont totalisé 2,23 G$, essentiellement pour des travaux généraux dans la roche pour l'aménagement de complexes miniers, des dépenses d'immobilisation, d'entretien et de réparation.

On constate en 2016 une reprise des activités d'exploration et de mise en valeur des gîtes minéraux puisque les dépenses atteignent 297 millions de dollars, une augmentation de 14,6 % par rapport à 2015. De plus,selon les intentions exprimées par les sociétés minières pour 2017, les dépenses d'exploration et de mise en valeur pourraient atteindre 539 M$, une augmentation de 81,3 %.

Les métaux précieux, principalement l'or, demeurent les substances les plus recherchées au Québec en 2016 et représentent 69,3 % des frais d'exploration et de mise en valeur, pour un total de 206 M$. Néanmoins, l'exploration minière tend à se diversifier, laissant maintenant une plus grande place à d'autres substances minérales comme le graphite, le lithium et les terres rares. Celles-ci accaparent 8,4 % des dépenses d'exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux au Québec. – FRÉDÉRIC DUMAIS

Projet Horne 5 : Sandvik fournira les équipements

Ressources Falco annonce qu’elle a signé une entente pour l’achat de sa flotte d’équipements miniers pour le projet Horne 5 dans la ville de Rouyn-Noranda. De la phase de développement à celle de production, la flotte d’équipements Sandvik comprendra 34 unités, notamment cinq chargeuses-navettes de 21 tonnes, cinq chargeuses-navettes de 17 tonnes, quatre camions de 50 tonnes, deux camions supplémentaires de 50 tonnes pour la troisième phase, quatre jumbos automatisés, cinq boulonneuses, cinq foreuses de production automatisées, deux câbleuses et deux équipements pour la projection de béton projeté. L’entente comprend également la fourniture, la mise en service et l’installation du système de chargement AutoMine® de Sandvik, une entreprise basée à Val-d’Or. La valeur totale des nouveaux équipements est d’environ 60 M$ et la livraison est prévue pour 2020. – ­FRÉDÉRIC DUMAIS

Mine de fer du lac ­Bloom : Québec investit de 26,2 M$

Le gouvernement du ­Québec injecte des fonds supplémentaires dans le projet de ­Fermont sur la ­Côte-Nord. Ce montant servira à la poursuite des travaux de relance des activités de la mine par l’entreprise ­Minerai de fer ­Québec, une filiale de ­Champion ­Iron ­Limited.

Le soutien gouvernemental comprendra une prise de participation de 26,2 M$ dans le ­capital-actions de ­Minerai de fer ­Québec. Le redémarrage de cette mine est prévu pour le mois de mars 2018 et devrait contribuer à créer 450 emplois directs.

Ce soutien s’ajoute aux 25,2 M$ investis par le fonds ­Capital ­Mines ­Hydrocarbures d’Investissement ­Québec au cours des dernières années, incluant une contribution financière de 6 M$ accordée par ­Ressources ­Québec à même ses fonds propres, pour un total de 51,4 M$.

Rappelons que ­Minerai de fer ­Québec est une entreprise qui a été créée pour acquérir les actifs de la mine du lac ­Bloom. Cette vente a été faite dans le cadre du processus de liquidation des actifs de ­Cliffs ­Natural ­Resources et de la relance de la mine. Cette mine produira sept millions de tonnes de concentré de fer annuellement. – ­FRÉDÉRIC DUMAIS

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

À surveiller: Transat A.T., Groupe BMTC, et Bombardier

09:11 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Transat A.T., Groupe BMTC, et Bombardier? Voici quelques recommandations d'analystes.

Pourquoi Claret a augmenté sa participation dans Alithya

BALADO. Claret a récemment augmenté sa participation dans Alithya. Pourquoi? On en parle avec Vincent Fournier.

Samsung a conclu une entente de fourniture avec Vidéotron

Il y a 13 minutes | La Presse Canadienne

Ni Vidéotron ni Samsung ne divulgue les conditions financières de leur entente.