Investissements en hausse dans le secteur minier au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2017

Investissements en hausse dans le secteur minier au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 25 Novembre 2017

Le Nord-du-Québec, l’ Abitibi-Témiscamingue et la Côte-Nord se partagent 97,1 % des investissements miniers totaux au Québec.

Les investissements dans le secteur minier ont augmenté l'an dernier. C'est ce qui ressort du bulletin «Mines en chiffres - L'investissement minier au Québec en 2016», rendu public par l'Institut de la statistique du Québec.

Après quelques années de forte décroissance des investissements miniers effectués au Québec entre 2012 et 2015, les perspectives semblent s'améliorer. Ainsi, pour l'année 2016, on constate des investissements de 2,57 milliards de dollars et les minières prévoient investir quelque 3,02 G$ pour 2017.

Pour l'année 2016, les dépenses d'investissement réalisées par les mines en exploitation au Québec ont totalisé 2,23 G$, essentiellement pour des travaux généraux dans la roche pour l'aménagement de complexes miniers, des dépenses d'immobilisation, d'entretien et de réparation.

On constate en 2016 une reprise des activités d'exploration et de mise en valeur des gîtes minéraux puisque les dépenses atteignent 297 millions de dollars, une augmentation de 14,6 % par rapport à 2015. De plus,selon les intentions exprimées par les sociétés minières pour 2017, les dépenses d'exploration et de mise en valeur pourraient atteindre 539 M$, une augmentation de 81,3 %.

Les métaux précieux, principalement l'or, demeurent les substances les plus recherchées au Québec en 2016 et représentent 69,3 % des frais d'exploration et de mise en valeur, pour un total de 206 M$. Néanmoins, l'exploration minière tend à se diversifier, laissant maintenant une plus grande place à d'autres substances minérales comme le graphite, le lithium et les terres rares. Celles-ci accaparent 8,4 % des dépenses d'exploration et de mise en valeur de gîtes minéraux au Québec. – FRÉDÉRIC DUMAIS

Projet Horne 5 : Sandvik fournira les équipements

Ressources Falco annonce qu’elle a signé une entente pour l’achat de sa flotte d’équipements miniers pour le projet Horne 5 dans la ville de Rouyn-Noranda. De la phase de développement à celle de production, la flotte d’équipements Sandvik comprendra 34 unités, notamment cinq chargeuses-navettes de 21 tonnes, cinq chargeuses-navettes de 17 tonnes, quatre camions de 50 tonnes, deux camions supplémentaires de 50 tonnes pour la troisième phase, quatre jumbos automatisés, cinq boulonneuses, cinq foreuses de production automatisées, deux câbleuses et deux équipements pour la projection de béton projeté. L’entente comprend également la fourniture, la mise en service et l’installation du système de chargement AutoMine® de Sandvik, une entreprise basée à Val-d’Or. La valeur totale des nouveaux équipements est d’environ 60 M$ et la livraison est prévue pour 2020. – ­FRÉDÉRIC DUMAIS

Mine de fer du lac ­Bloom : Québec investit de 26,2 M$

Le gouvernement du ­Québec injecte des fonds supplémentaires dans le projet de ­Fermont sur la ­Côte-Nord. Ce montant servira à la poursuite des travaux de relance des activités de la mine par l’entreprise ­Minerai de fer ­Québec, une filiale de ­Champion ­Iron ­Limited.

Le soutien gouvernemental comprendra une prise de participation de 26,2 M$ dans le ­capital-actions de ­Minerai de fer ­Québec. Le redémarrage de cette mine est prévu pour le mois de mars 2018 et devrait contribuer à créer 450 emplois directs.

Ce soutien s’ajoute aux 25,2 M$ investis par le fonds ­Capital ­Mines ­Hydrocarbures d’Investissement ­Québec au cours des dernières années, incluant une contribution financière de 6 M$ accordée par ­Ressources ­Québec à même ses fonds propres, pour un total de 51,4 M$.

Rappelons que ­Minerai de fer ­Québec est une entreprise qui a été créée pour acquérir les actifs de la mine du lac ­Bloom. Cette vente a été faite dans le cadre du processus de liquidation des actifs de ­Cliffs ­Natural ­Resources et de la relance de la mine. Cette mine produira sept millions de tonnes de concentré de fer annuellement. – ­FRÉDÉRIC DUMAIS

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Projet Windfall : Osisko perce le plus long trou de forage au pays

BLOGUE. En phase avancée d’exploration, le projet aurifère du lac Windfall en Abitibi a le potentiel de ...

Yamana ou Lundin: qui a fait une bonne affaire?

Édition du 04 Mai 2019 | Stéphane Rolland

CHRONIQUE. Combien vaut la mine Chapada ? Son vendeur Yamana Gold (YRI, 2,97 $) dit que le marché y accorde...

À la une

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture lundi

Il y a 39 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Trois focus majeurs vont avoir l'attention du marché cette semaine.»

Titres en action: Disney, Clariant, Philips...

Mis à jour il y a 29 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Comment espérer triper demain au travail?

BLOGUE. Une interrogation existentielle à laquelle répond avec brio le polymathe américain Arthur C. Clarke...