«Le combat contre la pollution sera gagné quand les peuples auront compris»

Publié le 10/12/2018 à 13:42

«Le combat contre la pollution sera gagné quand les peuples auront compris»

Publié le 10/12/2018 à 13:42

Par Marie-Pier Frappier

Des années 1960 à la COP 24, il n’y a qu’un pas. Dès 1966, le journal Les Affaires publie un compte rendu d’une conférence nationale tenue durant une semaine à Montréal sur «la pollution et notre milieu». 


La principale conclusion de cette conférence qui a réuni plus de 600 personnes à l’époque — et cela ne vous surprendra pas — est que «le combat contre la pollution de l’eau et de l’air sera gagné quand les populations, les individus auront compris la nécessité de conserver cette richesse, ce bien inestimable qu’est l’eau propre.» 


Plus ça change...


Étranges échos à notre actualité, Les Affaires mentionne que «les participants ont admis que ceux qui se rendraient responsables de la pollution devraient supporter le coût de la dépollution et même des dommages qu’ils causent aux ressources.»


Cependant, on propose que «les gouvernements devraient fournir des prêts pour des projets de dépollution et accentuer leurs déboursés dans le domaine de la recherche».


Rappelons à ce sujet que selon les données transmises au quotidien Le Devoir par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, l’État québécois devait injecter 88,9 millions de dollars dans la restauration des sites miniers dont il a la charge au cours de l’année financière 2018-2019.


Yamaska polluée, à qui la faute?


La fin de l’article aborde un fait connu et bien documenté de nos jours, soit la pollution du bassin versant de la rivière Yamaska.


Cependant, Les Affaires de l’époque ayant un gros penchant pour les «cultivateurs», critiquent les rejets des villes dans la rivière.


Aujourd’hui, nous savons qu’aux rejets urbains et industriels s’ajoutent les rejets agricoles, « tantôt ponctuels, tantôt diffus, soumettent le milieu à des charges polluantes qui contribuent dans une très large mesure à la contamination du milieu. »


JEU DES ERREURS: saurez-vous retrouver la faute dans notre une de novembre 1966 ? Si oui, écrivez-nous!


À relire : Oubliez la transition, il faut une révolution verte, par François Normand.


Consultez notre dossier
«Les Affaires fête ses 90 ans»






image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une

Metro prend le plein contrôle de Première Moisson

25/04/2019 | Martin Jolicoeur

Après les Coutu, au tour de la famille Colpron-Fiset de céder les rênes de Première Moisson.

Dans la classe moyenne? Voici pourquoi tu t'appauvris

25/04/2019 | François Normand

BALADO - La classe moyenne a glissé de 64 à 61% de la population de l'OCDE depuis 40 ans. Au Canada, c'est 58%.

Débat: les sables bitumineux, un investissement vert?

25/04/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. Le panel «L'avenir de la finance durable au Canada» a soulevé plusieurs questions. Je les dépose pour réflexion.