Les frères Simard propulsés par la Deuxième Guerre mondiale

Publié le 23/02/2013 à 00:00, mis à jour le 01/03/2013 à 10:37

Les frères Simard propulsés par la Deuxième Guerre mondiale

Publié le 23/02/2013 à 00:00, mis à jour le 01/03/2013 à 10:37

En 1939, Sorel Industries, l'une des entreprises des frères Simard (Ludger, Édouard et Joseph), décroche un important contrat de l'armée britannique pour la fabrication de 100 canons. Durant la Deuxième Guerre mondiale, leurs chantiers navals à Sorel (achetés au gouvernement fédéral en 1937, en incluant une importante flotte de dragage) deviennent parmi les plus rentables et les plus importants d'Amérique du Nord. À leur apogée, les frères Simard administraient 46 sociétés construisant une foule de produits, des bennes à ordures jusqu'aux brise-glaces de la Marine canadienne. Ils avaient aussi une grande influence auprès des partis politiques provinciaux et fédéraux. L'ancien premier ministre libéral du Québec, Robert Bourassa, épousera d'ailleurs Andrée Simard, fille d'Édouard Simard. Le conglomérat déclinera dans les années 1960 et 1970. En 1986, Marine Industries Limited (MIL), le holding de la famille Simard, fusionne avec les chantiers Davie, pour devenir MIL-Davie.

Sources : Le livre du siècle, Éditions Transcontinental/Entreprises Grolier, 1999 ; Musée J. Armand Bombardier ; Peter C. Newman, L'establishment canadien, 1982 ; Peter J. Buckley, Jeremy Clegg, Nicolas Forsans, Kevin T. Reilly, A Simple and Flexible Dynamic Approach to Foreign Direct Investment Growth : Did Canada Benefit From the Free Trade Agreements with the United States ? 2004 ; Dictionnaire de l'économie, Larousse, Le Monde, 2000 ; L'Encyclopédie canadienne ; Les Affaires, «75 ans de vie économique et financière», février 2005 ; Cascades ; ministère des Finances du Québec.

À la une

À surveiller: Transcontinental, Teck Resources et Crescent Point Energy

09:28 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Transcontinental, Teck Resources et Crescent Point? Voici des recommandations d'analystes.

Les nouvelles du marché

08:36 | Refinitiv

Les sites polluants des sables bitumineux exemptés, Cenovus, Omicron et les raffineries américaines.

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à 0,25%

La Banque du Canada a prévenu que la forte inflation continuerait de se manifester pendant la première moitié de 2022.