5. Adaptez votre marketing et votre mise en marché

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Avril 2018

5. Adaptez votre marketing et votre mise en marché

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Avril 2018

Par Stéphanie Kennan

Les outils de marketing par courriel sur le marché sont 1 000 fois plus avancés que vos besoins. Ce n’est pas la technologie qui va vous freiner.

DOSSIER TRANSFORMATION NUMÉRIQUE — Les outils sur le marché sont 1 000 fois plus avancés que vos besoins. Ce n'est pas la technologie qui va vous freiner. Elle peut cependant vous engluer dans de trop nombreux choix. Il faut toujours revenir à la base. Et à la base, il y a le bon vieux marketing par courriel, un canal traditionnel connu depuis des décennies. Les entreprises ne réalisent pas tout le potentiel de revenu à leur portée avec cet outil.


Le plus grand défi : la pertinence


Le fondement du marketing par courriel restera toujours d'offrir un bon contenu. Que celui-ci soit d'envoyer la bonne offre au bon moment ou de rédiger un article vraiment utile à vos abonnés, vous devez générer de la valeur.


Maître chez vous


La cerise sur le sundae, c'est qu'avec le marketing par courriel, vous avez le plein contrôle. Contrairement aux réseaux sociaux, dont la portée diminue constamment (rappelez-vous que vous n'êtes pas propriétaire de ces plateformes), votre liste d'abonnés, elle, vous appartient.


De plus, vos campagnes vous permettent d'amasser des données qui valent de l'or pour la croissance de votre entreprise. Des données dont vous êtes propriétaire.


Pensez-y... Le prix des mots-clés et des campagnes médias fluctuera sans vous inquiéter si vous avez une stratégie courriel solide et rentable.


Avant de vous lancer et de perdre le nord avec toutes les possibilités qui existent, il vous faut évaluer votre degré de maturité. Vous ne commencerez pas à faire de la segmentation sur une liste de 100 abonnés. En revanche, grâce à une bonne stratégie, même une petite liste peut vous apporter un retour important sur votre investissement.


L'avenir est brillant pour le marketing par courriel. La technologie se développe actuellement vers des courriels interactifs qui sont ni plus ni moins de petits sites web ! Les kinetic emails et interactive mailable microsites seront bientôt parmi nous. Toutefois, avant d'implanter ces nouvelles possibilités, il vous faut dès maintenant vous pencher sur votre stratégie.


Quelle est votre prochaine étape pour en tirer profit ?



Quelques chiffres sur le marketing par courriel


138 %
Les consommateurs qui achètent des produits après la réception d’un courriel dépensent 138 % plus que les autres.


80 %
C’est le pourcentage de professionnels du commerce de détail qui considèrent le marketing par courriel comme le meilleur facteur de rétention des clients.


59 %
C’est le pourcentage des professionnels en marketing B2B qui disent que le courriel est le canal le plus efficace pour générer des revenus.


73 %
C’est le pourcentage des milléniaux qui préfèrent le courriel pour les communications avec les entreprises.


44$
C’est le prix que vous rapporte chaque dollar dépensé en marketing par courriel.


Source : Wordstream


EXPERTE INVITÉE
Stéphanie Kennan
, est présidente de l’agence Bang Marketing


***




L'expérience de Deschênes : la dure réalité
Malgré une préparation de longue haleine, Groupe Deschênes a quand même été forcée de retarder sa stratégie initiale de marketing et de mise en marché.


« ­Il ne faut pas penser qu’on lance une plateforme et qu’on peut juste la laisse aller, souligne ­Pedro ­Silva. Il faut continuer à l’améliorer constamment. »


Bâtir la confiance des clients à l’égard de la nouvelle plateforme numérique transactionnelle a aussi été tout un défi. Au début, l’entreprise présentait le site web devant des clients. Or, à quelques reprises, des clients n’ont pas trouvé certains produits recherchés. Le malaise a été immédiat, se rappelle ­François ­Deschênes. « ­Cela a enlevé toute la confiance à l’égard de notre plateforme, et ce, autant à l’interne qu’auprès des clients. »


La société a fait les ajustements et a réussi à corriger le tir. Malgré tout, l’entreprise s’est rendue compte qu’il fallait toujours continuer à « accompagner » ses clients pour les inciter à acheter directement ses produits à partir de sa plateforme électronique. « ­On a remarqué que prendre les clients par la main a un impact plus rapide sur nos ventes que les laisser à ­eux-mêmes sur le site web », affirme ­Pedro ­Silva.


Les bonnes vieilles méthodes de marketing qui ont fait leurs preuves, comme le publipostage, sont demeurées en place. Toutefois, une partie de la publicité a migré tranquillement vers des supports numériques, notamment les magazines spécialisés en ligne.


L’âge des clients et des fournisseurs pèse aussi dans la balance. Plus les entrepreneurs sont jeunes, plus ils se tournent vers le numérique. Aujourd’hui, de 10 % à 15 % des clients de l’entreprise utilisent la plateforme électronique. Quant aux ventes en ligne, elles ne représentent qu’environ 1 % des ventes totales. « D’ici trois ans, j’aimerais qu’elles comptent au moins pour 10 % de nos ventes », confie François ­Deschênes.


Et il faut faire vite, selon le patron de l’entreprise, car les clients qui choisissent une plateforme électronique changent rarement de plateforme par la suite. C’est pourquoi l’entreprise appuie sur l’accélérateur pour convaincre un maximum de clients de choisir son système. 
– FRANÇOIS ­NORMAND


CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER «LES 7 CLÉS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE» 


image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Spotify à la conquête du balado

06/02/2019 | AFP

« Notre croissance dans les podcasts est simplement phénoménale », a remarqué le co-fondateur de Spotify, Daniel Ek.

Communauté d'affaires: le temps de renvoyer l'ascenseur aux médias?

Édition du 08 Décembre 2018 | Courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs — J'aimerais encourager les entreprises québécoises à suivre cette décision exemplaire pour les...

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.