Créer les futures PME: des salles de classe jusqu'aux incubateurs

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Octobre 2019

Créer les futures PME: des salles de classe jusqu'aux incubateurs

Offert par Les Affaires


Édition du 26 Octobre 2019

Par Pierre Théroux

(Photo: 123RF)

LES 300. À la création du DigiHub, en 2014, Shawinigan venait de perdre à nouveau des centaines d'emplois industriels traditionnels. Cinq ans plus tard, cet incubateur héberge une trentaine de jeunes pousses de la Mauricie, actives dans les domaines des technologies et du numérique.

La même année, le géant suédois Electrolux a cessé la production de ses électroménagers à L'Assomption et a ainsi mis à pied 1 300 personnes. La mise en place du laboratoire du Pôle d'innovation en commerce intelligent et technologies expérientielles (CIETECH), en février 2018, vise également à moderniser et à diversifier l'économie de Lanaudière en donnant un coup de pouce aux entrepreneurs en herbe.

«On voit la création d'incubateurs un peu partout dans les régions pour y dynamiser l'entrepreneuriat et créer des entreprises», constate Stéphane Forget, PDG de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

D'ailleurs, si l'entrepreneuriat est aujourd'hui très fort à Drummondville, dans le Centre-du-Québec, c'est en grande partie grâce à la création d'un incubateur il y a plus de 20 ans. Baptisé l'Incubateur industriel, c'est l'un des premiers à avoir vu le jour dans la province, en mai 1998. «Une centaine d'entreprises sont passées par l'incubateur et sont aujourd'hui essaimées dans les parcs industriels, où elles emploient des centaines de personnes», souligne Martin Dupont, directeur général de la Société de développement économique de Drummondville.

La ville a aussi été une des premières à accueillir un Carrefour de la nouvelle économie (CNE), un concept implanté dans les années 1990 par le gouvernement provincial. Celui-ci visait à stimuler, par des incitatifs fiscaux, l'implantation et le développement d'entreprises appartenant à la nouvelle économie - notamment dans les secteurs des technologies de l'information et des communications ou des biotechnologies - dans des immeubles désignés situés dans plusieurs régions du Québec.

«L'entrepreneuriat, c'est aussi très sociologique : si on est dans une dynamique de création d'entreprises où l'on voit des entrepreneurs qui émergent avec le soutien des villes et d'organisations économiques, ça va favoriser des vocations d'entrepreneurs», analyse Frédéric Laurin, professeur d'économie à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et chercheur à l'Institut de recherche sur les PME (INRPME).

Joëlle Noreau, économiste principale au Mouvement Desjardins, fait écho à ses propos. «La présence d'entreprises en démarrage peut faire boule de neige et favoriser la culture entrepreneuriale ainsi que la création de PME.»

Dans les écoles

Un peu partout au Québec, l'entrepreneuriat s'immisce aussi dans les salles de classe. À Thetford Mines, on organise depuis plusieurs années la semaine «Le Goût d'entreprendre Desjardins», une activité entrepreneuriale durant laquelle tous les élèves des écoles secondaires du secteur et du Cégep de Thetford participent à des conférences données par des gens d'affaires ainsi qu'à des visites d'entreprises. «On essaie de les vacciner très jeune à l'entrepreneuriat», illustre Luc Rémillard, directeur général de la Société de développement économique de la région de Thetford (SDE).

D'ailleurs, un sondage réalisé récemment par la SDE montre que l'entrepreneuriat est devenu une profession de plus en plus envisagée. Pourtant, il y a une dizaine d'années, «c'était loin d'être considéré comme un débouché intéressant par des élèves», note M. Rémillard.

Voilà autant d'initiatives qui favoriseront encore davantage la création de PME et, par le fait même le dynamisme de l'activité économique dans les régions du Québec.


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Les chefs d'entreprises continueront d'investir en 2020 malgré l'incertitude

15/01/2020 | François Normand

Les intentions d’investir sont toutefois inégales selon le marché, la taille et l’origine géographique des entreprises.

À la une: les PDG de l'année «Les Affaires»

Édition du 07 Décembre 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, découvrez les lauréats des prix PDG de l’année «Les Affaires».

À la une

L'importance du réseau pour les petites entreprises

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Plutôt que de laisser filer de trop grosses occasions, des TPE travaillent en équipe.

Les très petites entreprises: essentielles à l'économie

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. L'importance des très petites entreprises est bien souvent sous-estimée

Pour les TPE, un parcours parsemé d'obstacles pour atteindre la croissance

Édition du 19 Octobre 2019 | Kévin Deniau

ENTREPRENEURIAT: L'APPORT DES TPE. Seules six TPE sur dix ont connu une croissance positive entre 2012 et 2014.