Softchoice Corporation peut-il encore croître?

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Septembre 2021

Softchoice Corporation peut-il encore croître?

Offert par Les Affaires


Édition du 22 Septembre 2021

Par Denis Lalonde

(Photo: 123RF)

LE TAUREAU CONTRE L'OURS. Que vous soyez optimiste ou pessimiste, retrouvez l’analyse d’un titre en deux parties. Dans ce numéro, Softchoice Corporation. Choisissez votre camp!

 

Optimiste

  • Valeurs mobilières TD relève sa recommandation de «neutre» à «achat», estimant que l’entreprise investit pour poursuivre sa croissance organique annuelle de plus de 10%.

  • Toujours selon TD, Softchoice génère des flux de trésorerie positifs qui lui donnent une certaine flexibilité financière qui pourrait servir à hausser son dividende.

  • Même si Softchoice n’a pas relevé ses prévisions au moment de dévoiler ses résultats financiers du second trimestre à la mi-août, ces derniers laissent entrevoir une création robuste de valeur à moyen terme, selon ATB Marchés des capitaux.

  • ATB ajoute que la hausse des marges bénéficiaires brutes de l’entreprise est surtout attribuable aux divisions de logiciels et de services infonuagiques, reflétant la croissance des ventes dans ces secteurs.

  • John Shao, de la Banque Nationale, estime que le marché dans lequel évolue Softchoice se chiffre à environ 60 milliards de dollars américains et que l'entreprise y possède une part de marché de seulement 3%, ce qui laisse amplement de place à la croissance.

 

Pessimiste

  • Valeurs mobilières Banque Laurentienne (VMBL) a amorcé en juillet la couverture du titre avec un cours cible sur un an de 30$, qui est l'équivalent de 14 fois le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements de l'exercice 2022-2023.

  • Quand le titre a dépassé 40$, en août, l’analyste Nick Agostino, de VMBL, a abaissé sa recommandation de «conserver» à «vendre». Il dit comprendre l’attrait de détenir un titre en croissance générant des flux de trésorerie et versant un dividende comme celui de Softchoice. Toutefois, il préfère attendre un meilleur point d'entrée.

  • «Nous aimons la taille du marché desservi par Softchoice et ses ententes avec des partenaires de premier plan, mais nous croyons que le prix actuel du titre reflète déjà tous ces éléments», soutient John Shao, de la Banque Nationale.

  • John Shao ajoute que l’entreprise procède à l'embauche de dizaines de directeurs de comptes afin de gonfler ses ventes. À court terme, cela aura un effet négatif sur les marges bénéficiaires brutes, car il leur faut un certain temps pour bâtir de bonnes relations avec la clientèle.

Sur le même sujet

Les 5 attributs du «soft» de la productivité

12/01/2022 | Rhéal Desjardins

BLOGUE INVITÉ. Pourquoi les petites organisations devraient focaliser sur l’amélioration de leur productivité?

Quand la compétitivité rencontre la productivité

16/12/2021 | Rhéal Desjardins

BLOGUE INVITÉ. Les organisations qui ont évolué dans un marché d’utilité sont principalement innovantes à trois niveaux.

À la une

Reprendre le flambeau d'une entreprise sans se brûler

BALADO. Voici comment un repreneur peut insuffler ses idées plus ambitieuses aux autres actionnaires

Meilleure année en plus de 30 ans pour les mises en chantier

Il y a 23 minutes | Charles Poulin

Il s'agit du plus fort total de mises en chantier depuis 1987, selon l'APCHQ et la SCHL.

Bourse: vif repli à Wall Street quand les rendements obligataires flambent

Mis à jour il y a 48 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture sur un recul de plus de 200 points.