Tembec suspend les opérations de deux scieries

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

Tembec suspend les opérations de deux scieries

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Septembre 2015

Par Les Affaires

Tembec a annoncé la suspension des opérations de ses scieries de Béarn et de Témiscaming, au Témisca- mingue, jusqu’au 18 septembre. La société forestière a invoqué les conditions du marché pour expliquer sa décision.

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Tembec suspend les opérations de deux scieries

Décote de ses obligations par Standard & Poor's, chute de son titre en Bourse et suspension des opérations de deux de ses scieries au Témiscamingue. Décidément, les affaires ont déjà été meilleures pour la société forestière Tembec. Tout d'abord, l'agence de notation Standard & Poor's a décoté les obligations de Tembec, les faisant passer de «stables» à «négatives». Selon l'agence, la faiblesse des résultats et les conditions du marché, plus difficiles que prévu, expliquent cette décision. Ce changement a fait chuter le titre en Bourse, qui a perdu 47 % de sa valeur au cours des trois dernières semaines. Le titre a terminé la séance du 4 septembre à 0,98 $. La société montréalaise a annoncé la suspension des opérations de ses scieries de Béarn et de Témiscaming, au Témiscamingue. Tembec a justement invoqué les conditions du marché pour expliquer la suspension des opérations, qui s'étendra jusqu'au 18 septembre. — L’ÉCHO ABITIBIEN, ROUYN-NORANDA

BAS-SAINT-LAURENT

Pascan Aviation se protège de ses créanciers

Le transporteur québécois Pascan Aviation, de l'arrondissement Saint-Hubert à Longueuil, qui exploite entre autres une desserte à l'aéroport régional de Mont-Joli, s'est placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies. Aux prises avec des difficultés financières, Pascan avait annoncé en avril dernier une diminution importante - de 35 à 10 - de ses vols hebdomadaires à l'aéroport de Mont-Joli. Le 31 août, la Cour supérieure du Québec a accordé au transporteur une ordonnance qui prévoit la suspension de toutes les réclamations des créanciers au moins jusqu'au 29 septembre. L'ordonnance prévoit également la mise en place d'un financement intérimaire d'un million de dollars provenant de la Banque de développement du Canada et d'Investissement Québec. — L’INFORMATION, MONT-JOLI

CENTRE-DU-QUÉBEC

Le groupe Soucy conclut un partenariat avec John Deere

Le groupe Soucy, de Drummondville, vient de conclure un partenariat avec le géant américain de l'agriculture John Deere afin de fabriquer, vendre et distribuer un nouveau système de chenilles agricoles pour semoir. «Nous sommes très fiers d'annoncer cette association avec John Deere, dont notre système de chenilles pour semoir, le S-TECH 012P, est le premier produit», affirme André Todd, directeur général de Soucy International. Selon Casey Dray, chef de produit pour les semoirs John Deere, cette association avec Soucy permet d'offrir à sa clientèle plus d'options pour optimiser la performance de leur machinerie en matière d'ensemencement. «Dans des conditions de sols humides, les chenilles pour semoir Soucy augmentent grandement la performance dans les champs, notamment en réduisant la compaction des sols», dit M. Dray. Comme pour tous les autres produits Soucy, la totalité des étapes de conception et de fabrication du S-TECH 012P est réalisée par le groupe Soucy. — L’EXPRESS, DRUMMONDVILLE

Groupe R.Y. Beaudoin acquiert Magnet-Québec

En se portant acquéreur de l'entreprise Magnet-Québec, le Groupe R.Y. Beaudoin (GRYB), de Victoriaville, devient le plus important fabricant d'électro-aimants du Canada. Ses équipements sont utilisés dans les sites de recyclage pour la manutention de pièces de différentes grandeurs, ainsi que pour la décontamination de nombreux autres sites. «Nous sommes en activité depuis 2007, et malgré le ralentissement économique de 2008, nous avons maintenu une croissance continue, se situant à environ 25 % par année», dit Rémi Beaudoin, copropriétaire de l'entreprise. En 2015, GRYB a procédé à l'inauguration de sa bâtisse de 23 000 pieds carrés dans le parc Fidèle-Édouard-Alain, permettant ainsi d'augmenter sa production de 50 %. De plus, 10 employés se sont ajoutés à son équipe, portant le total à 35. — LA NOUVELLE, VICTORIAVILLE

LAURENTIDES

Levée de boucliers en faveur de l'usine General Cable

L'usine General Cable, de Saint-Jérôme, qui se spécialise dans la fabrication de câbles électriques, basse et moyenne tension, reçoit plusieurs appuis politiques locaux afin d'assurer sa survie. Au cours des dernières semaines, le conseil municipal a résolu d'adresser une requête à Hydro-Québec pour que la société d'État «revoie sa décision d'inviter des entreprises de l'extérieur du Québec à concurrencer l'entreprise jérômienne General Cable, seule usine de câbles isolés encore en exploitation dans la province». Auparavant, Hydro-Québec avait confirmé que le dépôt des soumissions avait été reporté du 4 août au 8 septembre, «à la demande de la majorité des fournisseurs». Le chef de l'opposition officielle et député de Saint-Jérôme, Pierre Karl Péladeau, a interpelé le gouvernement du Québec à ce sujet. «La société d'État devrait avoir comme priorité les achats québécois.» L'usine, propriété d'une multinationale américaine du Kentucky, emploie une centaine de personnes. — JOURNAL LE NORD, SAINT-JÉRÔME

À la une

Pierre Karl Péladeau lance une nouvelle salve contre Bell

Il y a 23 minutes | La Presse Canadienne

Bell est « dans une situation permanente de conflit d’intérêts, incapable de pouvoir adéquatement nous rémunérer ».

Groupe TVA essuie une perte au premier trimestre

La pandémie de COVID-19 a continué de gruger les profits du Groupe TVA au premier trimestre. La filiale ...

Paper Excellence achète Domtar

Paper Excellence achète Domtar dans le cadre d’une entente évaluée à 3 milliards de dollars américains.