La coopérative Nutrinor investira 65 M$ en trois ans

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Octobre 2016

La coopérative Nutrinor investira 65 M$ en trois ans

Offert par Les Affaires


Édition du 29 Octobre 2016

Par Les Affaires

Yves Girard, directeur général de l’entreprise de 600 employés. [Photo : Jeannot Lévesque]

SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN

La coopérative Nutrinor investira 65 M$ en trois ans

La coopérative Nutrinor investira 65 millions de dollars au cours des trois prochaines années, ce qui représente 44 M$ de plus que les 7 M$ injectés annuellement dans ses infrastructures pour la croissance de ses activités. Ainsi, ce sont 25 M$ qui seront engagés dans le domaine agroalimentaire (15 M$ dans la transformation laitière et 10 M$ dans le domaine des viandes) ; 15 M$ dans l'énergie ; 8 M$ dans l'agriculture, plus particulièrement dans la production de volailles et d'oeufs de consommation ; ainsi que 15 M$ dans des acquisitions potentielles, surtout la transformation laitière et celle de la viande. «Il s'agit d'un tournant pour nous après les difficultés financières importantes que nous avons connues, il y a une quinzaine d'années. Depuis ce temps-là, nous avons effectué un redressement et nous sommes aujourd'hui en période de croissance», indique le directeur général, Yves Girard. Nutrinor affiche un chiffre d'affaires de 345 M$ et emploie 600 personnes. Son siège social est situé à Saint-Bruno, près d'Alma. — JOURNAL LE LAC ST-JEAN, ALMA

ESTRIE

Un bâtiment neuf pour Transport Memphré Transport Memphré, de Magog, prendra possession d’ici Noël de nouvelles installations construites au coût de 2,4 M$. Le nouveau bâtiment sera trois fois plus grand que celui que l’entreprise loue actuellement, avec une superficie totale de 26 000 pi2, dont 20 000 serviront uniquement à des fins d’entreposage. De plus, le transporteur et spécialiste de services logistiques a rajeuni son parc de véhicules cette année, avec l’achat de 3 camions neufs et de 10 remorques. Une autre facture qui totalise environ 600 000 $. « Nous sommes fiers du chemin parcouru par notre entreprise depuis 1996. Nous avons commencé avec un seul camion, et voilà que maintenant, 20 ans plus tard, notre parc en compte 19 et que nous offrons un travail à une trentaine de personnes », explique la copropriétaire, Rolande Charron. — LE REFLET DU LAC, MAGOG

CENTRE-DU-QUÉBEC

Groupe P.N.F. se modernise au coût de 1,5 M$

Le Groupe P.N.F. investira 1,5 M$ dans l'achat d'équipements spécialisés et l'ajout d'une ligne de produits à son usine de Saint-Léonard-d'Aston. Le fabricant de filtres à air a reçu un coup de pouce de près de 800 000 $ de Québec et d'Ottawa pour réaliser ce projet qui devrait être terminé en juin 2017. L'investissement permettra d'augmenter la productivité, d'améliorer l'organisation du travail, d'ajouter une nouvelle gamme de produits et d'augmenter les ventes à l'international de l'entreprise, qui exporte déjà 70 % de sa production, principalement aux États-Unis. Une dizaine d'emplois seront ainsi créés, ce qui portera l'effectif de P.N.F. à un peu plus de 50 travailleurs. L'usine avait été agrandie de 16 800 pieds carrés en mai dernier, augmentant sa superficie totale à environ 45 000 pi2. — L’EXPRESS, DRUMMONDVILLE

GASPÉSIE–ÎLES-DE-LA-MADELEINE

L'achat de LM Wind Power par GE est vu d'un bon oeil en Gaspésie

Le géant General Electric (GE) a annoncé l'acquisition du premier fabricant mondial de pales, LM Wind Power, qui compte 13 sites sur la planète, notamment à Gaspé. L'achat est évalué à la coquette somme de 2,2 milliards de dollars et devrait être conclu au début de 2017. Cette transaction est vue d'un bon oeil par le directeur général du TechnoCentre éolien, Frédéric Côté : «C'est un mariage très intéressant qui vient vraiment renforcer ces deux entreprises. À première vue, on ne voit pas à Gaspé d'impact négatif, parce que General Electric n'a aucune usine de pales. On n'est pas dans une situation où l'usine acquise entre en concurrence avec des actifs déjà présents. C'est un ajout et ça renforce toutes les capacités de recherche et de développement. Les capacités financières sont très grandes chez GE, alors de ce côté ça donne à LM davantage de moyens.» LM Wind Power avait annoncé récemment un programme d'embauche de 85 travailleurs à son usine de Gaspé, ce qui porterait son effectif à 285 employés. — LE PHARILLON, GASPÉ

ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

Nouvelle mine de lithium prévue d'ici 2018

Si tout se déroule comme prévu, Sayona Mining pourrait démarrer la construction d'une mine de lithium dans le secteur de La Motte (à 50 km au nord de Val-d'Or) vers la fin de 2017 avec l'objectif d'en démarrer la production en 2018. Depuis son rachat, en mai dernier, du projet Authier de Glen Eagle Resources, au coût de 4 M$, la société australienne a entrepris des analyses métallurgiques et une campagne de forage en vue de réaliser d'ici la fin de l'année une étude de préfaisabilité. Celle-ci devrait être suivie, au début de 2017, d'une étude de faisabilité. En parallèle, Sayona partira à la recherche de financement et de débouchés pour ses produits. La plus récente évaluation des ressources minérales du projet Authier a rapporté un potentiel de 69 822 tonnes mesurées et indiquées d'oxyde de lithium ainsi que de 17 480 tonnes présumées d'oxyde de lithium. Le tout serait contenu dans 9,12 millions de tonnes de minerai. — L’ÉCHO ABITIBIEN ET LE CITOYEN, VAL-D’OR

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Mission accomplie pour Brian Hannasch

Édition du 07 Décembre 2019 | Pierre Théroux

PDG DE L’ANNÉE – GRANDE ENTREPRISE. Brian Hannasch peut dire mission accomplie.

Couche-Tard, un prétendant «sérieux» et «crédible», dit l'australienne Caltex

La société n'a pas eu de réponse de la part de Couche-Tard depuis l'annonce du rejet de l'offre, mardi.

Bourse: Wall Street quasi-stable à la clôture, scrutant le front commercial

05/12/2019 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. « Le chemin a été assez cahoteux cette semaine ».