Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Janvier 2018

Le Québec en bref

Offert par Les Affaires


Édition du 27 Janvier 2018

Par Les Affaires

Le Port de Québec a accueilli 132 escales de navires de lignes de croisière majeures en 2017. Crédit: Port de Québec - Facebook

CAPITALE-NATIONALE
Croissance des activités au Port de Québec en 2017

Le ­Port de ­Québec a terminé l’année 2017 avec une augmentation de près de 11 % de ses activités de transbordement. Il a enregistré un total de 27,5 millions de tonnes de marchandises manutentionnées, selon l’Administration portuaire de ­Québec par voie de communiqué. Parmi les tonnages en forte hausse, mentionnons le minerai de fer, qui atteint un sommet historique au ­Port de ­Québec, atteignant 8,2 millions de tonnes manutentionnées. En combinant les résultats de 2016, année qui avait été marquée par une reprise, la croissance du ­Port de ­Québec au chapitre des marchandises manutentionnées s’élève à plus de 28 % au cours des deux dernières années. Pour les croisières internationales, le port a accueilli plus de 201 000 visiteurs, soient 25 lignes de croisière et 34 navires différents. Au total, le port a accueilli 132 escales de navires de lignes de croisière majeures. Le port a aussi remporté le ­Top ­Cruise ­Destination in the U.S. & ­Canada du prestigieux ­Cruise ­Critic’s ­Cruisers ­Choice ­Destination ­Awards en 2017. – ­LES AFFAIRES

ESTRIE
Des inondations lourdes de conséquences

Le débordement de la riviève ­Saint-François, à ­Sherbrooke, a eu des conséquences importantes sur les entreprises de la région. La papetière ­Kruger, de ­Bromptonville, a dû interrompre pendant quelques jours ses opérations après avoir subi des inondations. L’effondrement d’un pont ferroviaire à la suite de l’embâcle a par ailleurs causé plusieurs problèmes en matière d’approvisionnement. Le pont permettait à des trains d’acheminer de la marchandise en provenance des ­États-Unis jusqu’à la gare intermodale de ­Richmond, à partir de laquelle le matériel était redirigé vers de nombreuses entreprises de l’Estrie et d’ailleurs au ­Québec. Québec a annoncé qu’il viendrait en aide aux entreprises touchées par cet effondrement. – ­LES AFFAIRES

MAURICIE
Un autobus pour aller chercher de la main-d’œuvre

L’entreprise Aliments Prémont est en croissance constante depuis un an... et en pénurie drastique de main-d’œuvre, à l’instar de toute la MRC Maskinongé. Chaque jour ouvrable, l’usine de transformation de viande porcine paie un autobus pour faire venir de 10 à 15 personnes de Montréal pour travailler, ce qui représente le quart de ses effectifs. En novembre dernier, Québec a annoncé un investissement de 120 000 $ pour l’intégration des personnes immigrantes à la MRC. La MRC de Maskinongé compte 17 municipalités, pour une population de quelque 36 500 personnes, dont seulement 460 personnes immigrantes. – ­LES AFFAIRES


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Estrie : Royer construira une nouvelle usine à ­Sherbrooke

Édition du 13 Octobre 2018 | Marie-Pier Frappier

Le fabricant canadien de bottes et de souliers de travail Royer a annoncé l’expansion de ses ...

Estrie : Soprema inaugure sa première usine de fabrication d’isolant de polystyrène

Édition du 15 Septembre 2018 | Marie-Pier Frappier

L'entreprise manufacturière Soprema a procédé à l'inauguration, à Sherbrooke, de sa première usine de fabrication ...

À la une

L’Internet mobile illimité n’est pas pour vous, c’est pour le CRTC

Il y a 3 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. Drôle de hasard, l’arrivée au Canada de ces forfaits coïncide avec une étude du CRTC sur les coûts du sans-fil.

Vol d’identité: nous ne sommes qu’un numéro

Il y a 3 minutes | Daniel Germain

Que nous révèle la fuite massive de données chez Desjardins?

Start-up: Sonder veut devenir l'hôtelier du 21e siècle

Il y a 3 minutes | Denis Lalonde

L’idée est d'avoir la même taille que Marriott dans la prochaine décennie, dit le PDG de Sonder, Francis Davidson.