Bleuets : le Syndicat des cueilleurs s'attend à une récolte tardive et modeste

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Août 2015

Bleuets : le Syndicat des cueilleurs s'attend à une récolte tardive et modeste

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Août 2015

Par Les Affaires

Contrairement à l’an dernier, où la cueillette en forêt au Lac-Saint-Jean avait commencé pendant la première semaine d’août, elle ne pourra pas débuter avant la fin de la deuxième semaine. [Photo : Shutterstock]

SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN


Bleuets : le Syndicat des cueilleurs s'attend à une récolte tardive et modeste


La tournée exploratoire menée par le Syndicat des cueilleurs de bleuets du Lac-Saint-Jean laisse présager un retard en ce qui concerne la cueillette du petit fruit, sans toutefois trop nuire à la production, qui «sera bonne». Selon le président du Syndicat des cueilleurs, Clément Bélanger, le mûrissement des plants de bleuets connaît un retard de plus de 15 jours par rapport à l'an dernier, ce qui pourra retarder d'autant la cueillette en forêt. M. Bélanger précise que contrairement à l'an dernier, où la cueillette en forêt avait commencé pendant la première semaine d'août, elle ne pourra pas débuter avant la fin de la deuxième semaine. La tournée exploratoire a aussi permis de constater que la production en forêt sera moindre que prévu. À l'exception du secteur du lac Smokey, au sud du territoire, où un incendie fait rage et où le mûrissement atteint 30 %, tous les autres secteurs affichent un mûrissement de 0 à 1 %. Quant à la récolte, elle devrait être de faible à moyenne et de moyenne à bonne, selon les secteurs. — L’ÉTOILE DU LAC, ALMA


CHAUDIÈRE-APPALACHES


Le camping rapporte beaucoup


Qu'il s'agisse de dormir dans les bois ou dans une roulotte, l'activité des campings dans la région a généré 29 millions de dollars dans la région Chaudière-Appalaches. C'est ce qu'affirme le directeur général de Tourisme Chaudière-Appalaches, Richard Moreau. Cela se répartit dans les 57 commerces de ce genre dans toute la région pour 8 757 emplacements, dont plus des trois quarts sont réservés à la villégiature saisonnière, et dont 22 % sont des emplacements pour les gens de passage, générant des recettes de plus de 9,4 M$. Selon M. Moreau, la conjoncture encourage les touristes à fréquenter les campings et à s'établir de façon saisonnière, à défaut de pouvoir résider plusieurs jours dans un hôtel ou de louer un chalet. L'industrie touristique génère des retombées annuelles de 385 M$ dans Chaudière-Appalaches. — LE PEUPLE, LOTBINIÈRE


Dundee Technologies veut extraire des métaux précieux sans cyanure


La minière Dundee Technologies Durables, de Thetford Mines, investit 25 millions de dollars et créera 30 emplois avec l'aide des gouvernements du Québec et d'Ottawa. Cet investissement permettra d'exploiter une usine de démonstration d'un nouveau procédé d'extraction de métaux précieux sans cyanure. C'est Investissement Québec qui aidera Dundee Technologies Durables, notamment grâce à une obligation non garantie de 4 M$, en plus de prendre une participation de 1 M$ en actions dans l'entreprise. Il s'agit d'ailleurs du premier soutien annoncé par Québec dans le cadre du programme Créativité Québec piloté par le ministre de l'Économie Jacques Daoust. Le gouvernement fédéral, pour sa part, octroie un prêt de 900 000 $. L'usine de Dundee, située dans l'ancienne mine d'amiante British Canadian, a une capacité de production de 15 tonnes de minerai par jour, mais son potentiel serait beaucoup plus important, dit-on. — COURRIER FRONTENAC, THETFORD MINES


LAURENTIDES


Hydroserre Mirabel accroît sa production


Hydroserre Mirabel et les Serres Lefort investissent plus de trois millions de dollars dans la construction d'un complexe de serres de 1,4 hectare à Sainte-Clotilde-de-Châteauguay, en Montérégie. Les Serres Lefort atteindront ainsi d'ici quelques semaines un total de 12 hectares de cultures abritées, devenant ainsi l'emplacement serricole le plus important du Québec. Hydroserre Mirabel, en vertu du partenariat stratégique qu'elle continue de développer avec Serres Lefort, pourra accroître sa production de laitue Boston et vise mieux fournir le Québec, mais aussi les marchés de la Nouvelle-Angleterre et de New York. Fondée en 1987, Hydroserre Mirabel produit de nouvelles variétés de laitue Boston et de mâche en culture hydroponique. L'entreprise possède près de 30 acres de serres. — LE MIRABEL, MIRABEL


BAS-SAINT-LAURENT


Uniboard investit 29 M $


L'entreprise Uniboard investit 29 millions de dollars dans son usine de Sayabec, dans le Bas-Saint-Laurent, afin d'améliorer la productivité. Tout d'abord, on implantera un système de préchauffage de matelas de fibre de bois, une première en Amérique du Nord. Cette innovation augmentera la capacité de la ligne numéro deux de panneaux de particules. De plus, une nouvelle presse à mélamine thermofusionnée à court cycle s'ajoutera aux équipements de production. Ces deux projets se concrétiseront au début de 2016 et viendront consolider 380 emplois. Québec et Ottawa ont confirmé leur soutien financier. Le gouvernement fédéral versera une aide de 5,3 millions de dollars, dont un prêt de 3 M $. Quant au gouvernement du Québec, il a consenti un prêt de 5,1 M $. «Nous réalisons ces investissements pour que notre usine de Sayabec soit l'une des meilleures dans son domaine en Amérique du Nord. La réussite de notre entreprise repose sur le fait de ne pas attendre que l'économie soit difficile avant d'investir», lance le président du conseil d'administration d'Uniboard et président de Kaycan, Lionel Dubrofsky. — L’AVANT-POSTE, AMQUI

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La lutte contre le gaspillage alimentaire continue

Édition du 06 Avril 2019 | Jean-François Venne

Au Canada, 35,5 millions de tonnes d'aliments prennent le chemin de la poubelle chaque année.

Les marchés de proximité : une occasion à saisir

Édition du 06 Avril 2019 | Jean-François Venne

La clientèle la plus naturelle de ces formules est déjà convaincue. Il faut séduire des gens à l'extérieur de ce cercle.

OPINION «Blockchain», l'avenir de la traçabilité alimentaire?
Édition du 06 Avril 2019 | Jean-François Venne
Nouveau Guide alimentaire: quels impacts pour les producteurs?
Édition du 06 Avril 2019 | Jean-François Venne
L'industrie agricole et agroalimentaire doit-elle s'inquiéter des tensions avec la Chine?
Édition du 06 Avril 2019 | Kévin Deniau

À la une

Ce Chromebook hors de prix est prêt pour les jeux-à-volonté de Google Stadia

Il y a 1 minutes | Alain McKenna

BLOGUE. Il n’y a pas qu’Apple et Microsoft pour vendre des portables au gros prix. Mais Asus a un as dans sa manche...

Will.i.am investit dans la montréalaise Stradigi AI

23/05/2019 | Martin Jolicoeur

«Nous voulons devenir un acteur majeur de l’industrie mondiale de l’IA», affirme son président.

Bourse: Wall Street, rattrapée par les tensions, baisse

23/05/2019 | lesaffaires.com

REVUE DES MARCHÉS. Elles se cristallisent actuellement autour du géant chinois des télécoms Huawei.