Après la cuisine de rue, voici les camions de la mode

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Avril 2016

Après la cuisine de rue, voici les camions de la mode

Offert par Les Affaires


Édition du 23 Avril 2016

Par Les Affaires

La designer Chantal Durette, propriétaire de Collection Gaïa, devant son fashion truck. [Photo : Jean-Manuel Téotonio]

CAPITALE-NATIONALE


Après la cuisine de rue, voici les camions de la mode


Constatant que le milieu de la mode vit de grands changements en raison notamment de la vente en ligne, la designer Chantal Durette, propriétaire de la Collection Gaïa, à Québec, a senti le besoin d'aller davantage vers la clientèle. La solution ? Un fashion truck (ou camion de la mode), à l'image des populaires camions de cuisine de rue. En voyant les quatre premiers camions de la mode s'installer à Montréal l'année dernière, le propriétaire du Bal du Lézard, Alain Slyte, a approché la designer pour mettre au point le premier du genre à Québec. C'est M. Slyte qui a déboursé les fonds nécessaires à ce projet. Un ancien camion de Purolator d'une longueur de 16 pieds a été modifié afin de fabriquer cette boutique mobile dans laquelle se trouve une cabine d'essayage et des vêtements de la Collection Gaïa et d'autres designers. «C'est un moyen différent de distribuer mes vêtements, affirme celle dont la collection se trouve dans une vingtaine de points de vente au Québec. Avoir une boutique à moi, ça demanderait trop de temps pour continuer à créer des vêtements. Quelque chose de plus ponctuel, que je peux déplacer à différents événements, ça me convient mieux.». — QUÉBEC HEBDO, QUÉBEC


CHAUDIÈRE-APPALACHES


2 G$ de chiffre d'affaires pour le secteur manufacturier en Beauce-Sartigan


La valeur des livraisons des entreprises manufacturières dans la MRC Beauce-Sartigan (la région de Saint-Georges) a atteint pour la première fois les 2 milliards de dollars en 2015, selon un sondage réalisé par le Conseil économique de Beauce (CEB). «L'année 2015 demeure porteuse de bonnes nouvelles, même si la croissance économique est lente», se réjouit le directeur général du CEB, Claude Morin. L'activité économique du territoire affiche une hausse de 206 millions de dollars, qui est attribuable notamment à la performance du secteur des produits métalliques et des équipements. Cette industrie est responsable de la moitié du chiffre d'affaires de l'ensemble des 190 entreprises manufacturières sondées (on compte un total de 223 entreprises sur le territoire). Ce contexte favorable s'est aussi reflété dans la croissance des exportations hors Québec. En 2015, elles s'élevaient à 1,296 G$, soit 256 M$ de plus qu'en 2014. «Si la devise restait faible en 2016, ce qui est fort probable, les exportations devraient être plus élevées», précise M. Morin. — L’ÉCLAIREUR PROGRÈS, SAINT-GEORGES


Investissement de 1,6 M$ chez OSI Précision


OSI Précision, un spécialiste de l'usinage de pièces complexes, injectera 1,6 million de dollars pour acquérir un nouveau centre d'usinage numérique à cinq axes afin d'accroître sa capacité de production. Cet investissement porte à 5 M$ les fonds investis à l'usine de Saint-Georges au cours des cinq dernières années. En misant sur l'innovation et de l'équipement dernier cri, OSI Précision souhaite améliorer son positionnement auprès des donneurs d'ordres de ses principaux créneaux : minier, forestier et hydraulique. «Ce nouveau centre d'usinage permettra de réaliser des pièces plus imposantes et plus complexes. Le nouvel équipement en construction en Europe sera livré dès juillet. Cela permettra la création d'au moins trois emplois d'ici la fin de 2016», souligne la directrice financière d'OSI Précision, Hélèna Pépin. La PME fondée en 1987 emploie une cinquantaine de personnes.— L’ÉCLAIREUR PROGRÈS, SAINT-GEORGES


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Nouvelles méthodes de production, nouveaux modèles d'affaires

Édition du 18 Mai 2019 | Simon Lord

SECTEUR MANUFACTURIER. Conséquence de la vague des nouvelles technologies, le secteur manufacturier se métamorphose...

B2B ou B2C? Pourquoi choisir?

Édition du 18 Mai 2019 | Simon Lord

SECTEUR MANUFACTURIER. Grâce, notamment, aux plateformes de vente en ligne, il est maintenant facile pour les...

OPINION L'IA, la solution pour améliorer votre productivité?
Édition du 18 Mai 2019 | Simon Lord
Impliquer ses employés pour prospérer
Édition du 18 Mai 2019 | Simon Lord
Des conseils de champions pour innover dans la fabrication
Édition du 18 Mai 2019 | Simon Lord

À la une

Énergies fossiles: prudence avec les «actifs échoués»

BALADO - La Banque du Canada met en garde les investisseurs dans sa dernière Revue du système financier - 2019.

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.