Des arbres et du sol: la restauration des sites miniers

Publié le 25/04/2016 à 14:47

Des arbres et du sol: la restauration des sites miniers

Publié le 25/04/2016 à 14:47

Avec son enveloppe de 620 millions d'ici 2022, Québec veut accélérer la réhabilitation des sites miniers abandonnés. Les exemples du parc à résidus Manitou, l'un des plus contaminés de la province, et de la mine Canadian Malartic, où les chercheurs de l'UQAT cherchent un moyen de reboiser le site au fur et à mesure des opérations.

Découvrez d'autres textes en consultant le dossier Le paradoxe du fer

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: Wall Street à des records après l'assermentation de Joe Biden

Mis à jour le 20/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de New York a atteint de nouveaux sommets mercredi à la clôture.

Titres en action: Aurora, Procter & Gamble, Morgan Stanley...

Mis à jour le 20/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

Les frontières internationales du Canada fermées jusqu'au 21 février

Ottawa annonce que ses frontières internationales resteront fermées jusqu’au 21 février, en raison de la pandémie.