Meubles québécois : une expertise qui gagne à être connue

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mars 2017

Meubles québécois : une expertise qui gagne à être connue

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mars 2017

Mobilier de bureau Artopex

Le meuble du Québec se distingue par la qualité de ses matériaux et de son assemblage, son design et ses options de personnalisation. Voici des initiatives pour le mettre à l'avant-scène.

Sondage : les consommateurs et le meuble québécois

Qualité. Quand ils pensent aux meubles fabriqués au Québec, c'est le mot qui vient en tête à 32 % des répondants d'un sondage mené en septembre dernier par la firme Léger auprès de 1 000 Québécois. Pas étonnant qu'ils soient aussi 98 % à avoir une perception positive des meubles d'ici. Les deux tiers (67 %) ont même une meilleure opinion du mobilier fabriqué au Québec que de celui qui provient d'ailleurs au Canada ou de l'étranger. Seul bémol : ils sont 53 % à donner une mauvaise évaluation au meuble québécois sur la question du prix. Quant aux fabricants les plus connus, Elran arrive au premier rang avec 55 %. Suivent Artopex et Jaymar, avec 20 % de taux de notoriété chacun.

Le meuble du Québec s'affiche

Pas toujours évident d'identifier les meubles du Québec en magasin. Quelque 86 % des consommateurs disent d'ailleurs avoir du mal à les repérer, selon un sondage Léger commandé par l'Association des fabricants de meubles du Québec (AFMQ). Pour aider les meubles d'ici à se faire voir, l'Association lance donc une nouvelle signature, Meuble du Québec. Les détaillants sont invités à l'afficher en magasin ainsi que dans leur site Internet, leurs circulaires et leurs autres outils publicitaires. Une bonne idée, selon David Larivière, vice-président des achats chez Germain Larivière. «Ce logo pourrait être aux meubles ce qu'est celui d'Aliments du Québec au secteur de l'alimentation. Nos vendeurs indiquent déjà aux clients la provenance des produits, mais cette signature permettra de voir d'un coup d'oeil ceux qui sont fabriqués ici.» Il ajoute que les consommateurs apprécient les meubles du Québec entre autres parce qu'il est possible de les personnaliser. «En plus d'un vaste choix de tissus, de cuirs et de bois, certains fabricants proposent des options de dessus de table, de dimensions, de types de pattes, etc.» Et il y a la qualité. «Il n'y a presque pas un jour qui passe sans qu'un client nous raconte une mauvaise expérience avec un meuble bas de gamme d'Asie.»

Selon un sondage Léger, Elran est le fabricant de meubles le plus connu des Québécois.

75 ans, ça se fête avec un magazine web

Une photo vaut 1 000 mots. C'est ce que prouve l'Association des fabricants de meubles du Québec avec son nouveau magazine web entièrement composé de photos de réalisations de ses membres. Une initiative qui vise à célébrer ses 75 ans d'existence tout autant que le talent créatif des fabricants de meubles du Québec. On peut consulter la publication sur son site Internet (www.afmq.com).

Un Salon du meuble qui ne se démode pas

En 1972, l'Association des fabricants de meubles du Québec organisait le premier Salon canadien du meuble pour permettre aux fabricants québécois de vendre leurs produits à l'extérieur de la province. Un modèle toujours pertinent 45 ans plus tard, les foires commerciales demeurant la principale façon pour l'industrie de présenter ses nouveautés aux détaillants. Ce salon, qui a lieu à Toronto, figure parmi les cinq principales foires commerciales au pays. Il attire quelque 7 000 visiteurs, principalement du Canada et des États-Unis, et il accueille plus de 230 exposants. Cette année, le rendez-vous est fixé du vendredi 26 mai au dimanche 28 mai, à l'International Centre de Toronto.

CLIQUEZ ICI POUR CONSULTER LE DOSSIER LE NOUVEAU LUSTRE DU MEUBLE QUÉBÉCOIS


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Bourse: Wall Street plus optimiste sur le front sanitaire

Mis à jour le 10/07/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Cette semaine, le Dow Jones est monté de 0,96 %, le Nasdaq de 4,02 % et le S&P 500 de 1,76%.

L'affaire Trudeau-WE Charity: on ne lésine pas avec l'éthique

10/07/2020 | Jean-Paul Gagné

Une apparence de conflits peut en effet être aussi dommageable pour sa réputation qu’un véritable conflit d’intérêts.

Se former à l'ère du «nouveau normal»

Édition du 17 Juin 2020 | Philippe Jean Poirier

FORMATION. Les entreprises ont tout intérêt à profiter de la timide reprise de leurs ...