Surprise, ERP Guru vend surtout aux États-Unis!


Édition du 01 Mars 2014

Surprise, ERP Guru vend surtout aux États-Unis!


Édition du 01 Mars 2014

Par Denis Lalonde

Lorsqu'il a fondé ERP Guru dans son sous-sol, Martin McNicoll était loin de se douter que l'aventure allait le mener aussi loin.

Depuis sa fondation, en 2005, ERP Guru a doublé de taille presque chaque année, ce qui a valu à M. McNicoll d'être finaliste au prix PDG de l'année Investissement Québec 2014.

«En 2005, j'avais quelques années d'expérience en installation de progiciels de gestion intégrés (PGI, mieux connus sous l'acronyme anglophone ERP, pour enterprise resource planning) chez CGI, Bell et Accenture, entre autres. Je travaillais pour de gros clients comme Alcan ou le CN, et je cherchais un modèle d'entreprise intéressant pour rendre ces logiciels accessibles aux PME», explique-t-il.

En 2004, M. McNicoll rencontre des gens de l'équipe NetSuite, un PGI visant le marché des organisations et dont l'un des cofondateurs est le président et chef de la direction d'Oracle, Larry Ellison. «J'ai trouvé l'entreprise très intéressante, car son modèle reposait sur l'informatique en nuage et permettait une démocratisation des systèmes ERP pour les PME», dit-il.

Un progiciel de gestion intégré est en quelque sorte l'épine dorsale d'un système informatique en entreprise, auquel se branchent les logiciels du service de la paie, du recrutement, du service à la clientèle, de gestion de la chaîne d'approvisionnement... ERP Guru a donc le mandat de concevoir des applications compatibles avec l'écosystème NetSuite.

Servir la clientèle québécoise

L'entrepreneur a fondé sa société en se disant qu'il allait arrêter de voyager. Il visait alors une équipe de 30 employés et un chiffre d'affaires annuel de 5 millions de dollars. «Mon objectif était de vendre un PGI en français aux entreprises du Québec, en utilisant le modèle infonuagique», raconte-t-il.

Après avoir trouvé un premier client à Montréal et un deuxième à... Atlanta, M. McNicoll a pris la route. À ce jour, il soutient que son entreprise génère plus de 80 % de son chiffre d'affaires aux États-Unis.

«Je suis parti seul, avec un stagiaire qui est devenu un employé. À présent, nous avons 75 employés au Canada et aux États-Unis. Notre chiffre d'affaires est passé de 4,7 M$ en 2012 à 7 M$ en 2013. Afin de poursuivre notre croissance, nous voulons embaucher jusqu'à 30 personnes d'ici la fin de l'année et visons des revenus annuels de 50 M$ dans cinq ans», affirme-t-il.

Afin de poursuivre sa croissance, ERP Guru a récemment signé une entente avec Autodesk afin d'aider l'entreprise à déployer des applications en gestion du cycle de vie de produits (product lifecycle management) en mode infonuagique. Le logiciel phare de l'entreprise américaine est AutoCAD, qui permet de réaliser des dessins assistés par ordinateur.

À lire aussi:
Fibrenoire: l'éclosion
Comment retenir les employés clés
Sirius Conseils a appris de ses erreurs
Une seule paie, différentes options

À la une

Nos exportations à risque en France malgré l'AECG

14/06/2024 | François Normand

ANALYSE. Les droites radicale et populiste minent l’économie et le niveau de vie des pays, selon des études empiriques.

Banque du Canada: jusqu'à cinq baisses de taux d'ici juin 2025

14/06/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Les données américaines sur l’inflation pourraient conforter la Banque du Canada dans ses baisses de taux.

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé, mais le Nasdaq enchaîne un 5ème record d'affilée

Mis à jour le 14/06/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a terminé dans le rouge.