ALÉNA: les conséquences économiques de sa disparition

Publié le 27/11/2017 à 12:25

ALÉNA: les conséquences économiques de sa disparition

Publié le 27/11/2017 à 12:25

Par La Presse Canadienne

La disparition de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) retrancherait environ un demi-point de pourcentage à l'économie du Canada, conclut un nouveau rapport.


La fin de l'ALÉNA amputerait 0,55% au PIB canadien, chasserait entre 25000 et 50000 Canadiens du monde du travail et réduirait les importations de 2,8%, selon Dan Ciuriak, l'ancien responsable des modèles informatiques d'Affaires mondiales Canada.


Maintenant consultant privé, M. Ciuriak analyse depuis plusieurs semaines les chiffres pour le compte du groupe de recherche CD Howe.


Les dommages évoqués dans son rapport sont comparables à un ralentissement économique important, mais nettement inférieurs à la réduction de 2,5 pour cent du PIB qu'il envisageait lors d'une entrevue le mois dernier, au début de ses travaux.


M. Ciuriak explique que les dégâts seront presque entièrement annulés si l'accord de libre-échange conclu entre le Canada et les États-Unis en 1987 est rétabli.


Il a aussi déterminé que la survie du partenariat entre le Canada et le Mexique n'aurait qu'un impact mitigé sur les dommages causés par un retrait des États-Unis.


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

Les ventes des grossistes canadiens ont avancé de 0,3% en février

Les économistes s’attendaient en moyenne à un gain de 0,1 % pour ce mois.

À la une

À quoi tient notre avenir? À la beauté!

CHRONIQUE. La preuve par l'exemple avec le designer Daan Roosegaarde, de passage à C2 Montréal...

C2 Montréal: le chef Marcus Samuelsson parle de santé mentale

BLOGUE. À 23 ans, il fut le plus jeune chef couronné de 3 étoiles. Il vient d'ouvrir son premier restaurant à Montréal.

À surveiller: Cascades, Premium Brands Holdings et Home Depot

09:06 | Jean Gagnon

Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.