«Entreprendre, c'est un combat»

Publié le 01/06/2017 à 12:46

«Entreprendre, c'est un combat»

Publié le 01/06/2017 à 12:46

Par lesaffaires.com

Il faut bien s'entourer, profiter de l'écosystème québécois, selon le directeur général du réseau M (Fondation de l'entrepreneurship).

«Il y a un écosystème très complet au Québec où chacun a trouvé sa spécialité, sa mission, explique Pierre Duhamel, directeur général du réseau M. Les entrepreneurs ont besoin de conseils de toutes sortes, de financement sous plusieurs formes et de savoir-faire. Tout ça existe. Et l'aide est plus intelligente qu'avant parce qu'il y a davantage de complémentarité. Toutefois, il est vrai que ça peut encore être amélioré», admet-il.

Pierre Duhamel raconte que le Réseau M a 10 mentors provenant des communautés culturelles, mais seulement 3 mentorés. «Nous avons aussi une dizaine d'ententes de référencement avec des chambres de commerce de diverses communautés, mais nous n'avons pas réussi à repérer un seul mentoré issu de cette filière. Les immigrants consultent très peu.»

Les Affaires: quelle serait votre priorité pour l’entrepreneuriat québécois ?

Pierre Duhamel: Entreprendre, c’est intéressant. Pour la société et aussi pour l’individus qui développe son propre projet, qui bâtit sa vie, qui dessine son avenir. C’est un combat par ailleurs. Ce n’est pas acquis. Il faut développer un produit, développer une offre, il faut trouver des clients. Il faut aussi bien s’entourer et trouver autour de soi les ressources, les gens qui vont aider. Dans l’écosystème québécois, il y a beaucoup de personnes qui peuvent vous aider à faire un bout de chemin. Et c’est aux entrepreneurs de nous appeler pour vous conduire et aider à gagner.

Suivez les mises à jour de notre dossier
La parole à ceux qui soutiennent l'entrepreneuriat

À la une

«Ouille, j'ai le doigt entre l'arbre et l'écorce!»

Il y a 3 minutes | Olivier Schmouker

MAUDITE JOB! «Nouveau gestionnaire, je suis coincé entre les demandes contradictoires de mon équipe et des dirigeants.»

Comment gérer l'anxiété liée au magasinage en cette période des Fêtes

Il y a 42 minutes | La Presse Canadienne

Lorsque novembre est arrivé, Sabina Wex a commencé à se sentir anxieuse à l’idée d’acheter des cadeaux.

À surveiller: CGI, Dollarama et Lion Électrique

Que faire avec les titres de CGI, Dollarama et Lion Électrique? Voici quelques recommandations d’analystes.