Des start-ups à la rescousse des villes

Publié le 22/06/2017 à 12:59

Des start-ups à la rescousse des villes

Publié le 22/06/2017 à 12:59

Par Matthieu Charest

[123RF]

C’était soirée de lutte mercredi dernier au Palais des congrès de Montréal. Et pour cause, 4 start-ups se sont affrontées lors du défi InnoBahn proposé par la Ville de Montréal. Et dans ce type de combat ultime, il n’y a qu’un seul vainqueur.

L’objectif du défi: déterminer laquelle des start-ups peut le mieux renforcer la capacité des grandes villes à répondre aux crises majeures.

Inondations, attentats, accidents routiers, incendies, les métropoles de ce monde sont taraudées par les incidents. Et lorsqu’une crise survient, elles doivent agir vite.

Pour intervenir, les villes doivent d’abord comprendre ce qui est en train de se produire. En temps réel. Et si Montréal se targue d’être une «ville intelligente», il lui reste beaucoup à accomplir avant d’atteindre ce statut. La désorganisation des travaux routiers ou la déficience du réseau cellulaire dans le métro en font foi.

Dans ce cas, peut-être que les quelque 2000 start-ups établies dans la métropole peuvent lui prêter main-forte. C’était le souhait derrière cette soirée InnoBahn. Une initiative de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et d’Ubisoft afin de créer du maillage entre start-ups et grandes entreprises ou institutions.

Règle générale, les événements InnoBahn regroupent des entreprises. Cette fois, dans le cadre du 12e congrès de Metropolis, une association de métropoles mondiales, c’était Montréal qui lançait le défi.

La solution gagnante

Tour à tour, les quatre entreprises sélectionnées sont passées sur scène. Chacune avait 5 minutes, pas une seconde de plus, afin de séduire les juges. Le temps écoulé, le son du «gong» résonnait, et un panel de trois experts pouvait poser des questions.

Entre reelyActive, Protect YU, Wemap et Patterns, une sortait du lot.

Et pour cause, Wemap a de l’expérience, des clients prestigieux, et des reins financiers solides. Elle a remportée le grand prix, soit une présentation devant InnoCité MTL, un accélérateur dédié aux start-ups qui détiennent le potentiel de transformer la ville, et un abonnement d’un an à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

[Emmanuel Mouren,de Wemap, et Philippe Tremblay, de la Halte 24/7. Photo: Thierry du Bois/Cosmos Image]

Puis, elle a aussi été élue «coup de cœur» du public, ce qui lui a permis de repartir avec un forfait d’une valeur de 2500$ à l’espace de travail partagé Halte 24/7.

Fondée en 2013 à Montpellier, en France, Wemap offre des solutions de cartes intelligentes qui se synchronisent en temps réel. Par exemple, lors d’un attentat, les autorités peuvent utiliser l’outil afin d’incorporer les informations tirées des réseaux sociaux une carte. Une solution qui permet d’évaluer la situation et même d’informer le grand public, puisque les cartes créées peuvent être partagées par les médias ou d’autres canaux, comme des écrans publics. 

«Ces prix représentent une occasion rêvée pour nous de comprendre les attentes et besoins de la Ville de Montréal», croit Emmanuel Mouren, le président et cofondateur de l’entreprise, installé au Québec, bien qu’une part importante de son équipe se trouve en France. «Je souhaite vivement trouver des occasions d’affaires au Québec, et pourquoi pas, en Amérique du Nord », a-t-il confié à Les Affaires.

Wemap compte 12 employés et a récolté 1,2 million d’euros lors de sa toute première ronde de financement. Elle dénombre entre autres parmi ses clients TF1, le Groupe Hachette, Air France et l’équipe de soccer Paris Saint-Germain.

Une deuxième ronde de financement est prévue pour l’année prochaine.

Suivez-moi sur LinkedIn.

Suivez-moi sur Twitter.

 

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Un truc génial pour toujours choisir la bonne file d'attente!

CHRONIQUE. Noël approche, et avec lui la saison des interminables files d'attente. À moins de connaître cette astuce!

Garder la tête haute en entrant dans la «maison des exclus»

Il y a 18 minutes | Anne Marcotte

BLOGUE INVITÉ. Retour sur une soirée d'élimination qui a finalement été le début d'une grande aventure.

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Il y a 25 minutes | LesAffaires.com et AFP

«Il faut conserver à l'esprit que Donald Trump a le dernier mot.»