La course aux voitures moins gourmandes

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Septembre 2014

La course aux voitures moins gourmandes

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Septembre 2014

Cliquez ici pour consulter le dossier auto


Les voitures écologiques sont de plus en plus nombreuses sur nos routes. Et tout laisse croire qu'elles seront encore plus nombreuses d'ici quelques années, alors que les nouvelles règles sur la consommation de carburant adoptées aux États-Unis et endossées par le gouvernement canadien entreront en vigueur.


Concrètement, ces règles, baptisées CAFE pour Corporate Average Fuel Economy, représentent une moyenne de consommation à laquelle les véhicules d'un constructeur donné doivent se conformer. En 2012, les normes CAFE prévoyaient une consommation moyenne de carburant de 8,6 L/100 km pour les automobiles et de 10,6 L/100 km pour les camionnettes, ce qui constitue une baisse de plus de 12 % par rapport à la consommation moyenne de 2008.


Au terme de cette première étape, en 2016, ces normes prévoient une consommation moyenne de 6,63 L/100 km. C'est ici que les constructeurs doivent faire preuve d'imagination.


Bien sûr, il y a les voitures électriques, mais leur nombre est peu significatif : au Québec, en incluant les véhicules commerciaux, seulement 4 200 véhicules branchables sont immatriculés, sur un parc automobile total de plus de 6 millions de voitures.


La venue éventuelle de voitures électriques à plus grande autonomie et plus abordables, comme la Tesla III en 2017, est prometteuse. Cependant, on ne sait rien de précis à propos de ce modèle, sinon que le président de Tesla, Elon Musk, affirme que «la nouvelle Tesla aura une autonomie de 300 km et sera vendue à un prix d'environ 35 000 $ US».


Pour y parvenir, les constructeurs doivent maximiser la consommation de carburant en mettant au point de nouvelles technologies directement applicables à leur moteur à essence. La diminution des cylindrées en est un exemple, tout comme l'usage d'un mode arrêt (stop) qui éteint votre moteur lorsque vous faites un arrêt prolongé à un feu de circulation, par exemple.


De nouvelles sondes à oxygène à large bande, des arbres à cames variables et d'autres technologies de pointe sont aussi mis en place, diminuant chaque fois la consommation d'une fraction de litre. D'autres, comme Mazda et Ford, ont pris des moyens plus radicaux en changeant complètement leurs mécaniques au profit des systèmes SkyActiv ou EcoBoost.


Des moteurs encore plus évolués


Mais ces progrès ne pourraient être qu'un début puisque, à compter de 2017, la consommation d'essence devra diminuer de 5 % par année jusqu'en 2025, en vertu des règles de la seconde ronde d'application de la norme CAFE.


Si vous croyez que les moteurs ont évolué depuis 10 ans, ce n'est rien à côté de ce qui s'en vient. Concrètement, cela signifie que la consommation moyenne de toutes les flottes devra baisser régulièrement, année après année. L'objectif est d'atteindre un rendement moyen de 4,32 L/100 km pour tous les véhicules automobiles vendus en 2025.


Ce sont donc les technologies actuelles, et sur la base de ces projections, qui permettront aux constructeurs d'y parvenir. Véhicules hybrides et électriques seront donc à l'honneur dans un proche avenir, mais à condition d'avoir une recharge rapide ou une plus grande autonomie. Jetons donc un coup d'oeil sur les technologies qui pourraient nous faire avancer.


Cliquez ici pour consulter le dossier auto



image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

L'imposition des taxes douanières supplémentaires repoussée?

15/05/2019 | AFP

La décision de M. Trump doit intervenir d’ici samedi, conformément à la législation.

Vente automobile: astuces et arnaques

Édition de Avril 2019 | Alain McKenna

On vous propose un véhicule neuf au même prix que votre vieille auto lors d'une soirée VIP ? Vous croyez avoir ...

À la une

Pourquoi le changement climatique menace les investisseurs

18/05/2019 | François Normand

ANALYSE - La Banque du Canada met en garde les investisseurs contre les actifs échoués ou Stranded Assets.

La résilience de la Bourse surprend encore

BLOGUE. La confiance des consommateurs et le rebond des mises en chantier font espérer que l'économie tient bon.

Pourquoi Donald Trump s'attaque à la Chine

17/05/2019 | François Normand

BALADO - La Chine veut devenir numéro un en termes de qualité dans 10 secteurs clés à la base de l'économie américaine.