Une bougie d'allumage pour Excelpro

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2016

Une bougie d'allumage pour Excelpro

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2016

Par Claudine Hébert

« Nous souhaitons consolider les secteurs dans lesquels nous sommes présents et en exploiter de nouveaux. » – Alexandre Gauthier Marchand, pdg de Neksys-Excelpro.

Lorsque Alexandre Gauthier Marchand et Martin Roberge ont acquis en 2012 Excelpro une PME spécialisée en installation électrique industrielle à Shawinigan, ils savaient que ce transfert d'entreprise constituerait la parfaite bougie d'allumage pour une série de transactions à venir. Cela a été le cas.

À lire aussi : Un trio d'actionnaires qui donne du pep à Menuiserie Bélisle

Depuis quatre ans, trois autres transactions, dont une fusion, ont été conclues par les deux investisseurs pour stimuler la croissance de leur entreprise. Résultat : l'effectif de la PME est passée de 40 à plus de 100 employés durant cette période.

«Dès le départ, nous recherchions une entreprise en bonne santé financière qui favoriserait une croissance interne», précise Alexandre Gauthier Marchand, président et directeur général. Si la localisation en Mauricie faisait partie des critères de sélection pour l'acheteur, qui réside avec sa famille dans la région, le secteur d'activité importait peu. «Je n'avais aucune connaissance en électricité avant qu'on n'achète l'entreprise», dit-il.

Dès 2013, l'entreprise a racheté deux entrepreneurs en électricité locaux à La Tuque, pour mieux servir la clientèle industrielle en Haute-Mauricie. C'est toutefois la troisième transaction, survenue en février 2015, qui a propulsé Excelpro dans une nouvelle sphère. La PME a fusionné avec Neksys de Trois- Rivières, spécialisée en automation.

«C'est notre plus gros coup. Cette fusion nous hisse parmi les rares entreprises de la province capables d'offrir une formule intégrée d'automation, de contrôle et d'installation électrique pour des projets d'envergure. Un atout que recherchent les grands donneurs d'ouvrage», rapporte l'entrepreneur. La PME, qui a regroupé ses activités à Trois-Rivières sous le toit de Neksys, porte maintenant le nom de Neksys-Excelpro.

Des cédants toujours présents

Un des éléments clés du transfert d'Excelpro en 2012 a été la très grande ouverture des deux cédants, Pierre Boucher et Gaétan Chandonnet, restés employés de l'entreprise pour assurer la transition. «Ils ont instantanément adhéré aux motivations et aux directives des nouveaux propriétaires. Ils ont toujours été très ouverts à leurs idées. Une attitude exemplaire», souligne Denis Forcier, le courtier responsable de la transaction.

Beaucoup de cédants souhaitent vendre tout en continuant à vouloir imposer leur vision. Une situation potentiellement explosive, explique-t-il. Il est donc essentiel pour un courtier de prendre son temps avant d'accepter un mandat afin de déceler les motivations et les objectifs de la vente. «Cette importante étape préliminaire, insiste-t-il, représente près de 80 % de la réussite du transfert.»

Dans le cas d'Excelpro, le respect entre les deux parties a été un élément important. Et le cédant Gaétan Chandonnet s'entend tellement bien avec les jeunes repreneurs depuis le transfert en 2012 qu'il s'est joint à l'actionnariat de la fusion entre Neksys et Excelpro.

«Ces jeunes sont de bons gestionnaires. J'ai confiance en eux. Ils m'ont proposé de faire partie de la nouvelle transaction. J'ai accepté le défi en prenant 5 % des parts», dit M. Chandonnet.

Avant de faire l'acquisition d'Excelpro, Alexandre Gauthier Marchand occupait un poste de direction chez Société Laurentide, à Shawinigan. Martin Roberge est quant lui toujours à la tête de sa propre entreprise, Mag Energy Solutions.

Outre Gaétan Chandonnet et les deux propriétaires d'Excelpro, l'actionnariat de la nouvelle entreprise inclut les deux propriétaires de Neksys, Jean-François Dupuis et Stéphane Thiffault. À l'exception de Martin Roberge qui agit en tant qu'investisseur passif, tous les autres actionnaires occupent un poste de direction.

«Nos deux entreprises, qui ont célébré chacune leur 25e anniversaire de création en 2015, n'avaient jamais eu besoin de solliciter de la clientèle. On veut maintenant procéder différemment pour accélérer la croissance de la nouvelle PME issue de la fusion», souligne Alexandre Gauthier Marchand.

Un représentant commercial a été embauché pour faire connaître les services intégrés électriques et en automation offerts par Neksys-Excelpro.

Avant la fusion, chacune des deux entités comptabilisait des ventes d'au moins 5 millions de dollars par année. Chez Excelpro, ces revenus provenaient principalement de contrats dans les secteurs de l'aluminium, de l'énergie ainsi que de la transformation du bois. Chez Neksys, l'agroalimentaire était un des principaux secteurs servis.

«Nous souhaitons maintenant consolider les secteurs dans lesquels nous sommes présents et en exploiter de nouveaux, dont l'industrie pharmaceutique», souligne M. Gauthier Marchand.

«Nous prévoyons franchir le cap des 15 M$ de ventes dès la fin de cette année», conclut-il.

À lire aussi : Un trio d'actionnaires qui donne du pep à Menuiserie Bélisle

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: mentorat, parrainage et coaching

Édition du 20 Juillet 2019 | Les Affaires

Conscientes de leur popularité auprès des employés, les entreprises multiplient les programmes de jumelage.

À la une: certifié Québec

Édition du 15 Juin 2019 | Les Affaires

Cette semaine, la naissance divers programmes de promotion d'achat local, comme la certification «Bien fait ici».

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

20/07/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.