Le Nord fait saliver BBA

Publié le 06/10/2012 à 00:00, mis à jour le 04/10/2012 à 11:02

Le Nord fait saliver BBA

Publié le 06/10/2012 à 00:00, mis à jour le 04/10/2012 à 11:02

Par Pierre Théroux

Le Nord n'est pas un territoire inconnu pour BBA. Elle y accompagne des clients du secteur minier depuis plus de 20 ans. Le Plan Nord avive l'enthousiasme de cette société lancée en 1979.

« Le Plan Nord favorise l'émergence de nouveaux projets d'exploration qui, on l'espère, amènera aussi des projets d'exploitation de mines et plus de projets pour nous ! » s'emballe Steeve Fiset, président et chef de la direction de cette entreprise de Mont-Saint-Hilaire.

Ces dernières années, BBA a notamment travaillé sur la mine de fer du lac Bloom à Fermont, ancienne propriété de la société Consolidated Thompson, vendue à l'américaine Cliffs Natural Resources. La firme a aussi réalisé le complexe minier de Mont-Wright d'Arcelor-Mittal, en plus d'avoir mis au point des programmes de modernisation d'installations électriques et de systèmes de pompage de résidus pour divers clients.

Pour renforcer sa présence dans le Nord, la firme décidait en 2010 de s'installer à Labrador City, à Terre-Neuve. « Notre implantation permanente reflète notre volonté d'aider nos clients relativement à leur développement économique dans cette région », dit M. Fiset.

BBA poursuivait ainsi sa stratégie de déploiement amorcée à l'automne 2009, lorsqu'elle s'est implantée à Vancouver. Comme d'autres firmes québécoises avant elle, la firme a senti la nécessité d'étendre sa présence hors du Québec.

En septembre, BBA ouvrait un bureau au centre-ville de Toronto. Avec celui qu'elle a ouvert en novembre 2011 dans la ville minière de Timmins, en Ontario, ce bureau permet à BBA d'être « à proximité de sa clientèle ontarienne qui est de plus en plus nombreuse ».

BBA prévoit aussi prendre pied à Calgary d'ici la fin de l'année. « En raison de notre expertise dans les secteurs de l'énergie et de l'exploitation des ressources naturelles, c'est un marché très intéressant pour nous », souligne le président.

En deux ans, BBA a vu son effectif bondir de 400 à 850 employés et prévoit en compter 200 de plus d'ici un an. Si le boom minier a grandement profité à la firme, elle ne s'inquiète pas outre mesure du caractère cyclique de cette industrie.

« Nous sommes conscients des risques. Mais tous les métaux ne suivent pas le même cycle », dit M. Fiset.

De plus, la firme est active dans plusieurs projets de développement de parc éolien au Québec, ajoute-t-il. Dans l'Ouest canadien, elle réalise aussi plusieurs mandats dans le secteur de l'énergie.

À la une

Bourse: Wall Street termine en ordre dispersé

Mis à jour à 18:14 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a clôturé en hausse d’environ 70 points, avec des résultats mitigés selon les secteurs.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

Mis à jour à 17:22 | Refinitiv

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Saputo, Rogers et Banque Nationale

Que faire avec les titres Saputo, Rogers et Banque Nationale? Voici quelques recommandations d’analystes.