Les distributeurs indépendants regroupés pour survivre

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Les distributeurs indépendants regroupés pour survivre

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Ventes en ligne

Ils soutiennent les indépendants confrontés à la concurrence des grands distributeurs et des importations de meubles à bas prix d'Asie. Mais de nouveaux enjeux, dont l'achat en ligne, obligent les détaillants à changer leur modèle d'entreprise et à avoir une présence sur l'Internet et les médias sociaux. «Le niveau d'intégration est plus complexe aujourd'hui : il faut harmoniser la communication entre la circulaire, le site Web et l'information en magasin. Comme 85 % des acheteurs commencent leurs recherches sur Internet, tous nos membres doivent s'assurer de leur présence sur le Web», poursuit Michael Vancura. Mais pas question pour les PME d'embaucher des développeurs Web, des spécialistes en communication Web 2.0, etc. Le regroupement, spécialisé et donc au fait de leurs préoccupations, de leurs besoins et de leurs défis, peut les aider en mettant en place des campagnes ad hoc. «L'important, pour les indépendants, c'est de se positionner par rapport aux distributeurs majeurs en ayant accès aux mêmes outils qu'eux», souligne Jean Favreau, vice-président principal de Cantrex Nationwide.

Dans un tel contexte, «l'accès à une plateforme technologique et à des expertises dans le domaine est un levier important», ajoute Jean Favreau. C'est d'ailleurs une force de Cantrex Nationwide. Rachetée en 2012 par le groupe américain Nationwide, qui compte 4 000 clients aux États-Unis, elle profite notamment du studio d'enregistrement qui lui appartient et peut ainsi offrir à ses membres des campagnes publicitaires télévisées et autres supports de communication.

Les deux groupements vont aussi plus loin, offrant, outre leurs services à la carte, plusieurs concepts de magasins clés en main comme Brandsource ou Accent. Lorsque des indépendants adoptent cette marque, ils disposent d'une collection de meubles, d'un design de magasin, de campagnes publicitaires et promotionnelles, etc.

C'est un moyen supplémentaire à la disposition des indépendants pour profiter des nouvelles façons de consommer de leurs clients et conserver des parts de marché gagnées de haute lutte.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Ottawa donne le feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain

Le premier ministre Justin Trudeau donne un autre feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain.

Gare aux faux «influenceurs»

18/06/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Un peu comme pour le dopage dans le cyclisme, certains savaient, mais peu ont agi.

Financement participatif: Hardbacon veut obtenir 1,5M$

18/06/2019 | Denis Lalonde

La start-up Hardbacon lance une campagne de financement participatif pouvant lui rapporter un montant maximal de 1,5M$.