Les distributeurs indépendants regroupés pour survivre

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Les distributeurs indépendants regroupés pour survivre

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Michael Vancura, de Mega Group. [Photo: Jérôme Lavallée]

Les distributeurs indépendants représentent environ un tiers de l'industrie du meuble. Spécialisés dans le milieu et haut de gamme, ils se fournissent essentiellement auprès des fabricants québécois de meubles.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

Pour résister à la concurrence des grands distributeurs, ils ont créé deux regroupements : Mega Group et Cantrex Nationwide. Les services de ces deux entreprises pancanadiennes ne se limitent pas à des achats groupés qui permettent d'obtenir des prix intéressants. Ces organisations remplacent les services de marketing, de communication et autres de ces PME, qui ne pourraient pas s'offrir ces ressources pourtant fondamentales pour se faire une place sur le marché.

«Notre mission est de soutenir les détaillants indépendants, qui, s'ils étaient seuls aujourd'hui, pourraient faire peu de choses. En se réunissant, ils peuvent profiter d'économies d'échelle», explique Michael Vancura, vice-président à la direction de Mega Group, qui regroupe 650 détaillants au Canada, dont 40 % sont dans l'industrie du meuble (les autres secteurs couverts sont l'électronique et l'électroménager) et qui compte une centaine d'employés.

Financement des stocks, achats groupés, formations de vendeur, marchandisage, publicité, design de magasins, gestion de sites Internet, soutien informatique, les services sont très divers. Cantrex Nationwide, qui dessert un millier de détaillants au Canada et compte plus de cent employés dont la majorité travaille au bureau de Montréal, et Mega Group, proposent globalement les mêmes services.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Santé publique: une gouvernance de broche à foin

BLOGUE. On nous a présenté Horacio Arruda comme étant l’autorité de la Santé publique au Québec. Or, il n'en est rien.

Deux exemples percutants de titres dits «défensifs»

BLOGUE INVITÉ. Jamais n’a-t-on vu le taux de chômage exploser comme on l’a vu au cours des dernières semaines.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?