La relève, un moteur pour continuer

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

La relève, un moteur pour continuer

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

L'industrie du meuble est dans une phase de transfert générationnel. Au cours des années 1970, 97 % des entreprises canadiennes du secteur étaient des affaires familiales. C'est maintenant aux enfants de prendre la relève. Pas facile dans une industrie cyclique qui connaît une période difficile. Cependant, conserver la propriété de l'entreprise dans la famille est un moteur pour continuer à aller de l'avant.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

Le Groupe Lacasse a une destinée peu commune : après avoir été achetée par une grande enseigne américaine, la PME est redevenue en partie familiale il y a deux ans.

Créée en 1956 par Guy Lacasse, bientôt rejoint par ses deux frères, l'entreprise a tout de suite vu grand. «Mon père est un entrepreneur, un rêveur», lance son fils Robin Lacasse, pdg de Mark-It. Et un bâtisseur ! Guy Lacasse a créé un parc industriel à Saint-Pie, dans lequel il a installé ses fournisseurs, une vingtaine d'entreprises nouvellement créées pour les besoins du Groupe. Mark-It, qui fabrique des tiroirs, en fait partie. De quoi occuper les huit enfants des fondateurs !

Mais en 2000, le marché connaît son apogée, et le Groupe Lacasse est absorbé par l'américaine Haworth à un bon prix. Guy Lacasse n'acceptera jamais tout à fait que son «bébé» n'appartienne plus à la famille et ne soit plus une propriété québécoise. Dès que le marché retombe et que le géant américain veut se séparer du Groupe Lacasse, le fondateur est là pour la racheter, en compagnie de son fils Robin et du directeur actuel de l'entreprise, Sylvain Garneau.

Si Guy Lacasse a un rapport émotif avec l'entreprise qu'il a fondée, son fils se considère davantage comme un gestionnaire qui prendra les décisions futures concernant l'entreprise avec sang-froid et un sens de la réalité économique plutôt qu'avec ses sentiments.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

À la une

Bourse: Wall Street finit la semaine en hausse, moins anxieuse d'une récession et de l'inflation

Mis à jour à 17:10 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture en hausse de près de 350 points.

Bourse: un parallèle avec le début des années 2000

EXPERT INVITÉ. Je suis en train de lire «No Rules Rules» écrit par Reed Hastings, le cofondateur de Netflix.

Le français, notre langue d'affaires

BLOGUE INVITÉ. Soyons fiers de cette langue rassembleuse qui rythme nos vies depuis des générations.