G Romano, du sur-mesure depuis 50 ans

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

G Romano, du sur-mesure depuis 50 ans

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Novembre 2014

Si plusieurs personnes nous font un commentaire similaire au sujet d’un meuble, cela signifie qu’il y a peut-être quelque chose à modifier, précise Théodore Homa, de G Romano. [Photo: Jérôme Lavallée]

Elle en a fait du chemin en 50 ans, l'entreprise fondée par Gino Romano ! Lorsqu'il commence ses activités en 1962, il fabrique ses canapés dans le sous-sol d'une résidence de Montréal, les attache au toit de sa voiture et les livre lui-même à ses clients... Aujourd'hui, G Romano compte près de 50 employés et vend ses meubles rembourrés chez Maison Corbeil, chez Mobilia, à La galerie du meuble et autres Mikaza.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

Pourtant, cette évolution ne saurait masquer que la vocation de l'entreprise est restée la même. Elle se concentre uniquement sur les meubles rembourrés, surtout de salon - bien qu'elle fabrique aussi quelques lits - et mise sur des produits de qualité, faits à la main sur place, à Montréal-Nord.

La croissance est de retour

L'exportation représente de 10 à 15 % du chiffre d'affaires de G Romano. Des expéditions vers les États-Unis surtout, bien qu'on trouve quelques-uns de ses meubles chez Casa Palacio, au Mexique. «L'impact des fluctuations du marché américain n'a pas été aussi prononcé chez nous que chez certains autres fabricants de meubles québécois», souligne le directeur général, Théodore Homa.

Il loue également l'approche de gestion prudente des dirigeants, qui leur a permis d'éviter le pire de la tempête. Ceux-ci ont toujours analysé méthodiquement tous les frais afin de les maintenir le plus bas possible, en plus de peu miser sur les emprunts pour financer l'entreprise. G Romano compte aussi sur des pratiques de gestion de risque du crédit rigoureuses.

Cliquez ici pour consulter le dossier Industrie du meuble     

À la une

Bourse: des prises de profits coupent l'élan de Wall Street qui termine en ordre dispersé

Mis à jour à 17:46 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Metro, Stella-Jones et CAE

Que faire avec les titres de Metro, Stella-Jones et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

16:30 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.