Pimper les verts… et autour

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2022

Pimper les verts… et autour

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2022

Par Claudine Hébert

Le club de golf La Tempête, situé à Lévis, construit actuellement un deuxième parcours 18 trous sur son terrain. (Photo: courtoisie)

INDUSTRIE DU GOLF. Renouvellement de flottes de voiturettes, achat d’équipements et d’engrais, travaux d’irrigation des allées, remodelage de tertres de départ… Une bonne partie des 367 clubs de golf de la province ont investi des sommes considérables au cours de la dernière année pour améliorer leur parcours et leurs infrastructures.

Au sommet de la liste des plus gros investissements trône le club de golf La Tempête, à Lévis, qui procède actuellement à la construction d’un second parcours de 18 trous au sein de son complexe. «La moitié de ce parcours, dont le coût est estimé à près de 10 millions de dollars (M$), est déjà réalisée», signale le directeur général du club, André Raymond.

 

Digne d’un club privé

Un autre investissement majeur qui retient l’attention est celui du club de golf de la Vallée du Richelieu. Ce club privé de Sainte-Julie a investi près de 3 M$ pour aménager une toute nouvelle académie de golf. «Cela fait plusieurs années que notre club souhaite se munir d’un vrai terrain d’exercice à la hauteur de ses standards», soutient le directeur général du complexe, Patrice Forcier.

Les travaux, qui prévoient l’aménagement d’une aire de pratique de 100 verges munie de verts et de fosses de sable ainsi que la réfection complète de l’aire de frappe actuelle, ont été confiés à l’architecte de golf québécois de renommée internationale Neil Haworth. Entamé au printemps 2021, le chantier doit être terminé au début de la saison 2022.

 

Des millions ici et là

Plusieurs propriétaires profitent de la manne actuelle pour renouveler leur flotte de voiturettes ainsi que leurs véhicules d’entretien. C’est notamment le cas dans les deux clubs appartenant à la famille Rousseau, en Mauricie, qui ont enregistré un nombre record de plus de 30 000 rondes à l’été 2021. Propriétaire du club de golf de Grand-Mère et du club de golf Links O’Loup, de Louiseville, la direction y a injecté plus de 1 M$ pour acquérir 130 nouvelles voiturettes et quatre nouveaux tracteurs estimés chacun à plus de 60 000$, indique Guy Lefebvre, directeur général des deux adresses.

«Au cours des 10 dernières années, nous investissions principalement dans des véhicules d’entretien d’occasion. Cette année, nous avons donné un grand coup en achetant de la machinerie neuve», poursuit-il en précisant que les appareils seront utilisés sur les deux terrains.

Près de 1 M$ a également été investi au club de golf Le Portage, à L’Assomption. Cette somme a permis de métamorphoser la terrasse du pavillon principal, de réaménager la cantine et de refaire le stationnement, souligne le directeur général du club, Dany Rousseau.

 

Investir pour rayonner

Chaque année, une centaine de clubs publics et semi-privés de la province déboursent entre 460$ et 1400$, selon leur taille, pour adhérer à l’Association nationale des propriétaires de terrains de golf (ANPTG). «Grâce à cette adhésion, les propriétaires parviennent à épargner entre 5000$ et 8000$ par année pour l’achat de leurs équipements, leurs engrais et autres produits essentiels au fonctionnement», estime David Bérubé, directeur régional de la section du Québec de l’ANPTG.

L’association permet également à ses terrains membres de participer à prix réduit aux divers salons qu’organise l’association dans le pays. Une vitrine qui se traduit généralement par la vente de milliers de forfaits auprès des visiteurs, signale David Bérubé. Plus d’une vingtaine de terrains au pays, dont près d’une dizaine au Québec, réussissent à y vendre entre 100 000$ et 200 000$ en rondes de golf, estime l’ANPTG.

Sur le même sujet

La recette des clubs rentables

Édition du 09 Mars 2022 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Au cours des deux dernières années, 30% plus de rondes de golf ont été jouées au Canada.

Déduction du golf à des fins d’affaires: une bataille qui dure depuis 50 ans

Édition du 09 Mars 2022 | Claudine Hébert

INDUSTRIE DU GOLF. Cinq décennies plus tard, l’industrie québécoise du golf souhaite que le vent tourne.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie, avant l’inflation américaine

Mis à jour le 09/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a perdu plus de 90 points, mardi.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

09/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Power Corp, TransAlta et Suncor

09/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Power Corp, TransAlta et Suncor? Voici quelques recommandations d’analystes.