L'industrie peine à écouler ses copeaux de bois


Édition du 12 Mai 2018

La bonne nouvelle : l'appétit des constructeurs américains pour le bois d'oeuvre fait tourner les scieries québécoises à plein régime. La mauvaise : cette cadence entraîne ainsi une surproduction de copeaux dans les usines de sciage, qui n'arrivent pas à ...

Pour poursuivre votre lecture, vous devez être abonné(e)

Vous n’êtes pas abonné(e) Les Affaires

S'abonner maintenant


Sur le même sujet

La mise en marché du bois divise l’industrie à Québec

07/10/2021 | François Normand

Un syndicat de propriétaires forestiers fait une négociation collective ; des producteurs et des scieries s'y opposent.

Les bricoleurs profitent de la récente correction des prix du bois d'oeuvre

Les prix du bois d’œuvre, qui ont atteint des sommets vertigineux au printemps, sont redescendus sur terre.

À la une

Le risque crypto pèse plus sur la Bourse qu’on ne le croit

LES CLÉS DE LA CRYPTO. Les cryptos se montreraient contagieuses s’infiltrant dans les placements et les trésoreries.

Wall Street attend mardi son premier fonds indiciel indexé sur le bitcoin

Il y a 47 minutes | AFP

Le fonds indiciel (ETF) de ProShares, qui suivra le marché à terme du bitcoin, commencera à se négocier mardi.

Un patron qui veut son bien

Édition de Octobre 2021 | Denis Lalonde

BILLET. La fermeture du capital d'Exfo n'a pas permis de créer un maximum de valeur pour les actionnaires.