Le virage social du jeu vidéo

Publié le 15/02/2023 à 11:45

Le virage social du jeu vidéo

Publié le 15/02/2023 à 11:45

Par Philippe Jean Poirier

L'interactivité des jeux en ligne est aujourd'hui un essentiel pour les consommateurs. (Photo: 123RF)

INDUSTRIE DES TI. Dans l’année à venir, les consommateurs et les entreprises réviseront leurs besoins technologiques en fonction du ralentissement économique. Nous avons demandé à des acteurs de l’industrie des TI et du jeu vidéo quelle était l’humeur des clients potentiels et ce qu’ils attendaient de leurs fournisseurs de produits technos en 2023. Voici leurs réponses. 

« Il n’y a plus de place pour les solutions généralistes, lance avec conviction Nicole Martel, PDG de l’Association québécoise des technologies (AQT). S’il y a une chose à retenir du domaine des TI en 2023, c’est qu’il faut être spécialisé. » Les outils sectoriels sont effectivement en vogue, incluant les applications d’intelligence artificielle. Pour parvenir à se démarquer dans ce créneau, la PDG de l’AQT suggère aux développeurs logiciels de s’entourer de spécialistes du secteur qu’ils veulent desservir. « Un client ne veut pas avoir à éduquer son fournisseur de logiciel sur la réalité de son milieu. Il ne pas veut pas s’adresser à un informaticien, mais à une personne qui parle le même langage. Ultimement, il s’attend à une obtenir technologie qui l’amène plus loin dans son secteur d’activité. »

Nicole Martel cite deux « secrets bien gardés » du monde des TI, soit des entreprises québécoises qui ont su cibler des secteurs pointus dans l’optique de desservir ce secteur à l’international. « L’entreprise Explorance a connu une croissance exponentielle en passant d’une cinquantaine d’employés à environ 300. Elle a développé un outil de sondage pour la rétroaction dans le milieu universitaire et de la recherche. » Sur son site web, Explorance affirme servir 25 % des 100 universités les mieux cotées au monde selon le classement QS 100. Un autre exemple est celui de la firme Devolutions, basée à Lavaltrie, qui vend sa solution de gestion de mots de passe pour entreprise dans 140 pays, explique-t-elle.

 

La quête d’une expérience « sans friction » 

Du côté de l’expérience utilisateur, un chantier s’impose. La généralisation du travail hybride a entraîné une multiplication des outils et des plateformes numériques, ce qui rend aujourd’hui le travail virtuel laborieux. Dans une étude publiée en 2021, la firme de recommandation de logiciels marketing Stackbeam rapportait qu’un marketeur œuvrant pour une moyenne entreprise (21 à 1000 employés) utilisait en moyenne 27 outils de marketing numériques. Plus récemment, le rapport des tendances technologiques 2023 de la firme Deloitte (Tech Trends 2023) rapportait que 85 % des entreprises utilisaient simultanément deux plateformes d’infonuagiques et 25 %, cinq ou plus. 

« Depuis des années, les entreprises se font vendre une promesse de rapidité et de simplicité qui, finalement, ne correspond pas à leur réalité », dit Madhavi Mantha, associée en technologie, stratégie et transformation de Deloitte Canada. La transition vers le nuage se fait dans un contexte « multifournisseurs », ajoute-t-elle, et ce sont les entreprises qui doivent gérer le « chaos technologique » qui en découle. « Chaque environnement vient avec ses propres outils et ses façons de travailler. Or, on commence à voir une réflexion sur comment gérer ces environnements avec de nouvelles technologies qui sont orientées pour créer une couche de simplification », résume la spécialiste en transformation numérique de Deloitte Canada.

 

La socialisation au cœur des jeux vidéo 

Si le jeu vidéo a longtemps été l’apanage d’une clientèle de joueurs geek relativement isolés les uns des autres, le chef de la stratégie de produit de la firme indépendante de jeux vidéo Behaviour Interactif, José Ramos, note que le médium a pris un virage résolument social ces dernières années. Il y voit une tendance de fond qui continuera de s’imposer en 2023. « Cette tendance s’exprime de plusieurs façons : par l’interactivité des jeux en ligne, par la popularité des jeux où l’on peut construire et partager son univers et par l’existence de communauté virtuelle forte où des joueurs-influenceurs, présents sur Twitch, interagissent avec les joueurs », illustre celui qui a travaillé pour Ubisoft à Paris avant de traverser de ce côté de l’atlantique. 

En 2023, José Ramos prédit que l’industrie du jeu vidéo va poursuivre son essor vers de nouveaux marchés. « Le phénomène transmédia est particulièrement intéressant à cet égard. Des jeux tels que The Last of Us et League of Legends ont inspiré des séries sur HBO et Netflix, et la qualité de ces séries a attiré un nouveau public vers le jeu vidéo. » 

Finalement, il note que la manière de consommer les jeux vidéo est en train de changer. « Plutôt que d’acheter un jeu unique, il est maintenant possible de s’abonner à des librairies de jeux telles que Game Pass de Microsoft ou PlayStation Plus. Le modèle fonctionne à la manière de Netflix, ce qui donne l’occasion aux joueurs d’expérimenter une grande variété de jeux. »

Sur le même sujet

Ubisoft redevient rentable en 2023-2024

Mis à jour le 15/05/2024 | AFP

Le chiffre d'affaires de l'éditeur français de jeu a bondi de 26,8% sur un an, à 2,3 milliards d'euros.

Fortnite à l'amende pour avoir poussé des enfants à l'achat

Mis à jour le 14/05/2024 | AFP

Les autorités néerlandaises ont infligé mardi une amende de 1,1 million d'euros à Epic Games.

À la une

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour à 09:58 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.

L’Iran en deuil après la mort du président Raïssi dans un accident d’hélicoptère

08:15 | AFP

Le décès de M. Raïssi à 63 ans ouvre une période d’incertitude politique en Iran.

Le ras-le-bol fiscal des Québécois

EXPERT INVITÉ. À force de tenter de tout faire, l’État québécois en est venu à faire un peu de tout.