Ottawa crée un programme d'aide de 166 M$ pour les vignobles

Publié le 29/06/2022 à 13:22

Ottawa crée un programme d'aide de 166 M$ pour les vignobles

Publié le 29/06/2022 à 13:22

Par La Presse Canadienne

Les établissements vinicoles canadiens qui produisent du vin en vrac à partir de fruits frais et qui ont un chiffre d’affaires tiré de la production vinicole de plus de 50 000$ y sont admissibles. (Photo: La Presse Canadienne)

Le gouvernement fédéral met sur pieds un programme de subvention à l’industrie vinicole qui n’a, assure Ottawa, pas pour objectif de compenser la nouvelle taxe d’accise à laquelle les vignobles seront désormais assujettis à la suite d’une défaite du Canada dans un litige avec l’Australie à l’Organisation mondiale du commerce.

«Le programme n’a pas du tout les mêmes critères que la taxe d’accise, pas le même montant non plus», a plaidé mercredi la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, lors d’une conférence de presse dans un vignoble des Cantons-de-l’Est.

Les subventions, qui pourraient atteindre 166 millions de dollars (M$) sur deux ans, visent à aider à «la croissance et la compétitivité» de l’industrie, a-t-elle indiqué. À titre de comparaison, Ottawa estime que la taxe d’accise pourrait représenter un montant de 135M$ sur deux ans.

«Dans plusieurs pays à travers le monde, il y a des programmes qui sont en place pour supporter la production, l’innovation, la lutte contre les changements climatiques, donc ce programme s’inscrit dans une vision beaucoup plus large», a poursuivi la ministre.

Les établissements vinicoles canadiens qui produisent du vin en vrac à partir de fruits frais et qui ont un chiffre d’affaires tiré de la production vinicole de plus de 50 000$ y sont admissibles.

Les vignerons pourront se servir des fonds pour «traverser cette période qui est plus difficile, leur permettre d’acquérir peut−être de nouveaux équipements qui vont aider à leur productivité, entre autres», a déclaré Marie-Claude Bibeau.

Or, la ministre a reconnu que le programme n’oblige pas à dépenser pour des projets spécifiques. «Ils peuvent vraiment l’utiliser pour consolider leur entreprise, innover, développer», a-t-elle déclaré.

Les dernières années ont été particulièrement pénibles pour les vignerons canadiens. Les revenus ont chuté, ils subissent les problèmes de chaîne d’approvisionnement, les caprices de la météo et «une concurrence accrue des vins étrangers subventionnés», a énuméré Dan Paszkowski, le président et directeur général de Vignerons Canada.

Selon Dan Paszkowski, le nouveau programme stimulera les investissements et l’innovation, augmentera la demande et générera d’importantes retombées économiques pour le pays.

Ottawa estime qu’il y a environ 800 établissements vinicoles au Canada, la plupart étant situés en Colombie−Britannique, en Ontario, au Québec et en Nouvelle−Écosse.

 

Sur le même sujet

Nutrien affiche des profits sans précédent

L'entreprise a profité d'une hausse de la demande, alors que la guerre en Ukraine déstabilise les marchés agricoles.

Le marché des céréales «se cherche», entre sécheresse et reprise des exportations d’Ukraine

03/08/2022 | AFP

Il a marqué un repli en début de semaine, mais reste très volatil avec des inquiétudes sur les cultures de printemps.

À la une

Bourse: Wall Street clôture en ordre dispersé en attendant l’inflation

Mis à jour le 08/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Toronto a légèrement augmenté lors d’une journée plutôt calme du côté des négociations.

Bourse: les gagnants et les perdants du jour

08/08/2022 | Refinitiv

Voici les gagnants et les perdants du jour.

À surveiller: Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources

08/08/2022 | Jean Gagnon

Que faire avec les titres de Héroux-Devtek, BCE et Canadian Natural Resources ? Voici quelques recommandations ...