McDonald's teste de nouveaux emballages «verts» au Canada

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Juin 2019

McDonald's teste de nouveaux emballages «verts» au Canada

Offert par Les Affaires


Édition du 15 Juin 2019

Par Les Affaires

McDonald's a annoncé que deux restaurants de «concept vert» à London, en Ontario et à Vancouver, en Colombie-Britannique, serviront de laboratoires pour tester de nouvelles solutions d'emballages et des programmes de recyclage. (Photo: 123RF)

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Des arches dorées teintées vertes ? McDonald’s du Canada a annoncé mercredi qu’elle testerait enfin de nouvelles solutions d’emballages et des programmes de recyclage dans deux restaurants en Ontario et en Colombie-Britannique. 

L’entreprise américaine espère ainsi « détourner » plus de 1 500 tonnes de matières d’emballages. 

« Les emballages jouent un rôle crucial dans l’expérience que vivent les clients quand ils optent pour des produits qu’ils choisissent de consommer, là où ils le veulent », a déclaré Douglas Moody-Stuart, vice-président senior des Emballages chez HAVI, qui se s’est alliée à McDonald’s du Canada dans leurs innovations. 

McDonald’s du Canada mettra à l’essai dans deux restaurants de « concept vert » à London et à Vancouver des couvercles de fibres et des verres repulpables. 

Est-ce la fin de ce type de contenant dans les McDonald's du Canada? L'entreprise vise à réduire l'ensemble de ses déchets. (Photo: 123RF)

Dans le cas des verres « repulpables », il s’agit de verres de format moyen recouverts d’« une pellicule aqueuse le rendant acceptable dans les canaux de recyclage », peut-on lire dans le communiqué de presse. 

Le terme « repulpables » réfère au fait que le matériau peut être utilisé directement après le broyage comme matière première dans la fabrication du papier. Il n’est pas nécessaire de trier le matériau et cela ne génère pas de déchet supplémentaire que ceux produits lors de la fabrication du papier. 

Quant aux couvercles, ils seront entièrement fabriqués à partir de fibres de bois certifiées par le Forest Stewardship Council (FSC) et seront recyclables. McDonald’s du Canada mentionne qu’ils « contribueront aussi à réduire l’usage de la paille puisque les clients pourront y boire directement ». 

Les deux restaurants de « concept vert » testeront aussi des ustensiles en bois, des bâtonnets de bois et des pailles de papier. 

Des tonnes de déchets dans le monde 

« Nous sommes à un point tournant alors que les industries partout sur la planète évoluent pour offrir aux consommateurs plus de choix d’emballages durables », a dit James Downham, président et chef de la direction de PAC Packaging Consortium, par voie de communiqué. 

Rappelons qu’ailleurs dans le monde, McDonald’s a entrepris d’autres démarches à réduire l’ensemble de ses déchets. 

L’entreprise a lancé une serviette de papier plus petite (20 % plus petite) produite à partir de fibres entièrement recyclées dans tous les restaurants, « ce qui élimine plus de 900 tonnes de papier », selon le communiqué. 

L’adoption d’une feuille d’emballage au lieu de la boîte à McWrap permettrait pour sa part d’éliminer plus de 400 tonnes d’emballages. 

Dans le cas du styromousse, la chaîne de restaurant l'a éliminé du bol à sauce et de l’assiette à plat du déjeuner, une réduction « de plus de 130 tonnes de styromousse ». 

« Les emballages laissent une empreinte significative dans notre monde. C’est exactement la raison pour laquelle il est crucial pour les entreprises de reformuler la façon dont les produits sont présentés aux Canadiens », a précisé Nina Goodrich, directrice administrative de la Sustainable Packaging Coalition.

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

À la une: les PDG de l'année «Les Affaires»

Édition du 07 Décembre 2019 | Les Affaires

En manchette cette semaine, découvrez les lauréats des prix PDG de l’année «Les Affaires».

Fonds vert: une réforme de structure qui mène à l'arbitraire

Édition du 07 Décembre 2019 | Jean-Paul Gagné

CHRONIQUE. Beaucoup de travail attend le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements...

À la une

Commerce en Asie: ne misons pas tout sur la Chine

ANALYSE - Exporter, c’est un peu comme investir à la Bourse : il ne faut pas tout mettre ses œufs dans le même panier.

Michel Letellier, ancré dans la collectivité

Édition du 07 Décembre 2019 | François Normand

PDG DE L’ANNÉE – MOYENNE ENTREPRISE. Michel Letellier est assez unique au Québec.

Voici de quoi sont faits les PDG de l'année «Les Affaires»

04/12/2019 | Catherine Charron

BALADO. Prenez des notes. Qui sait, ça pourrait être vous l'an prochain...