Quand les épiceries zéro déchet s'attaquent aux emballages


Édition du 15 Juin 2022

Quand les épiceries zéro déchet s'attaquent aux emballages


Édition du 15 Juin 2022

Par Claudine Hébert

Plusieurs épiceries en vrac favorisent un système de consigne. (Photo: 123RF)

INDUSTRIE DE L'EMBALLAGE. Malgré le coup dur porté aux épiceries zéro déchet de la province par la pandémie de COVID-19 (plus d’un commerce sur 10 a fermé ses portes ou a complètement cessé ses activités de vrac au cours des deux dernières années), de très nombreux commerces de vrac sont demeurés en activité. Ces entreprises en savent long sur les meilleures options d’emballage écoresponsables et plusieurs favorisent un système de contenants consignés visant à réduire l’utilisation des emballages.

BocoBoco.ca, une épicerie zéro déchet exclusivement en ligne, fait partie des épiceries dotées d’un grand savoir-faire en la matière. Depuis son lancement en 2019, ce sont 104 000 emballages qui ont évité de se retrouver à la poubelle, soutient sa fondatrice, Lauren Rochat. L’an dernier, plus de 70 % des contenants consignés (entre 2 $ et 5 $ selon les formats) ont été retournés, puis réutilisés. « Les résultats sont encore meilleurs en 2022, assure-t-elle. Le retour des consignes frôle actuellement les 90 % auprès des quelque 300 clients fidèles. » L’entreprise montréalaise vient également de bénéficier d’un investissement de 386 000 $ de Recyc-Québec pour peaufiner son modèle d’affaires.

Pour ses bocaux et bouteilles en verre, la boutique en ligne s’approvisionne auprès des fabricants et distributeurs Ampak et Dominion & Grimm. La plupart des sacs réutilisables, notamment pour les fruits et légumes, proviennent de l’entreprise Saksac. BocoBoco vend également les produits d’Emballage Bee Sustainable, une PME d’Ottawa dirigée par la Québécoise Éveline Lemieux, qui propose des sacs et autres emballages composés de tissu et de cire d’abeille.

D’autres épiceries telles Loco, à Montréal, et Encore Eco, à Saint-Jérôme, favorisent elles aussi un système de consigne. « Même la chaîne BulkBarn a lancé un programme incitatif pour les contenants réutilisables en proposant 15 % de rabais les dimanches », souligne Cindy Trottier, qui anime également le balado La tête dans les poubelles.

 

Les chouchous

À Beaupré, l’épicerie Gramme Vrac et Local, qui soufflera sa première bougie en juillet, n’a pas encore instauré de système de consigne. « Nous sommes encore en test auprès de la clientèle, mentionne Alice Magny, l’une des copropriétaires de la boutique. Nous offrons toutefois gratuitement des bocaux de verre postconsommation aux clients qui ont oublié d’apporter leurs contenants. »

L’entreprise beaupréenne, qui a nécessité un investissement de 250 000 $ pour son démarrage, a fait l’acquisition d’un lave-vaisselle commercial afin de s’assurer de la propreté des contenants de verre réutilisés, notamment des pots de confiture et de sauce tomate. Ceux des produits Stefano sont d’ailleurs les préférés de l’épicière. « Leur format de 650 ml et surtout leur large embouchure sont deux critères qui font de ces contenants un emballage très apprécié de la clientèle », observe Alice Magny.

La commerçante, ainsi que tous les autres utilisateurs qui récupèrent ces contenants seront heureux d’apprendre que leur fabricant, Aliments Faita Forgione, améliore actuellement la recyclabilité de ses produits. « À la demande de nos clients, nous sommes en train de changer toutes les étiquettes de contenants en verre pour qu’elles soient facilement détachables, indique son président, Stefano Faita. Déjà, les nouveaux pots de sauce marinara à l’ail rôti en bénéficient. »

Lui et son associé songent également « fortement » à vendre, dès cet automne, des ensembles de couvercles qui permettront aux usagers d’utiliser les contenants postconsommation pour la production de conserves et la conservation d’autres aliments qui nécessitent un emballage hermétique. 

Sur le même sujet

Quatre livres sur la transition écologique à lire en 2023

25/01/2023 | Éliane Brisebois

BLOGUE INVITÉ. Quelles répercussions aura la crise environnementale sur notre économie? Ces lectures proposent...

Des défis attendent l'industrie du transport aérien, prévient l'ancien PDG de WestJet

16/01/2023 | Karl Moore

BLOGUE INVITÉ. Crise énergétique, décarbonation, pénurie de compétence... la liste est longue.

À la une

Bourse: Wall Street ouvre en repli avant la Fed

Mis à jour il y a 27 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto ouvre en baisse.

À surveiller : BRP, TVA et General Motors

Il y a 54 minutes | Dominique Beauchamp

Que faire avec les titres de BRP, Groupe TVA et General Motors?

Les nouvelles du marché

Mis à jour à 08:55 | Refinitiv

Lutte contre l’inflation: hausse de 25 points de base attendue aux É.-U. et L’OPEP+ devrait confirmer ses objectifs.