Les allégements fiscaux pour les parents varient

Publié le 13/01/2015 à 13:40

Les allégements fiscaux pour les parents varient

Publié le 13/01/2015 à 13:40

On trouve des allégements fiscaux pour les parents de tous les côtés, que ce soient des prestations, des déductions ou des crédits. Avant d'entamer la saison fiscale, passez tous vos droits en revue pour faire baisser votre imposition familiale.

Cette année, de nombreux changements fiscaux ont été annoncés, et ceux-ci affectent directement les parents. L'initiative la plus importante, qui ne touchera toutefois pas la plupart des familles, est ce que le gouvernement fédéral a appelé la «baisse d'impôt pour les familles ». Ses bénéficiaires seront les familles dont un parent a un revenu beaucoup plus élevé que l'autre. Réalisé à l'aide de crédits fiscaux, l'allègement ciblé commencera ce mois-ci et s'appliquera à l'année fiscale 2014.

Le conjoint qui gagne plus d'argent peut transférer jusqu'à 50 000 $ à un conjoint aux revenus plus faibles, pourvu qu'ils aient un enfant mineur.

Les parents séparés ou divorcés peuvent tirer profit de cet allègement avec leur nouveau ou nouvelle conjoint(e) de droit ou de fait. Malheureusement, les parents seuls n'y ont pas droit, dit l'experte fiscale Evelyn Jacks, présidente de la firme de conseils The Knowledge Bureau.

L'idée de transférer l'argent à un conjoint gagnant moins d'argent, qui est en fait une nouvelle technique de partage des revenus, est séduisante parce qu'elle finit par réduire le montant d'impôts que la famille doit payer. Mais il y a un hic. Le gouvernement fédéral a plafonné le crédit d'impôt non remboursable maximum à 2 000 $ en réponse à la critique selon laquelle cette initiative profite principalement aux riches.

Calculer le montant de revenu à transférer d'un conjoint à l'autre n'est pas un bien gros travail. « En fait, la déclaration d'impôt ne change pas. C'est juste un calcul qui doit figurer sur un formulaire séparé, intitulé Annexe 1A, note Jamie Golombek, directeur général, planification fiscale et successorale à CIBC.

L'un ou l'autre des parents peut réclamer le crédit d'impôt mais pas les deux, ajoute Mme Jacks. Pour comprendre comment les crédits fonctionnent, vous pouvez consulter cet estimateur de revenu (http://www.knowledgebureau.com/index.php/tools-resources/income-tax-estimator).

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Faisons de la conciliation travail-famille une priorité de société

Édition du 18 Mai 2019 | Courrier des lecteurs

COURRIER DES LECTEURS. Ce n'est pas un secret : la recherche d'équilibre entre le rôle de parent et le travail...

Qui vient en aide aux parents d'enfants handicapés?

Édition de Avril 2019 | Catherine Charron

Les dépenses sont énormes et le soutien financier offert aux familles est disparate et déficient.Auriez-vous les ...

À la une

Mais où est passée la peur de la récession?

BLOGUE INVITÉ. Après un rebond des marchés, on entend beaucoup moins parler de récession. Pourtant...

À surveiller: les titres qui ont attiré votre attention

20/07/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.

Investir: trois critères pour choisir ses actions

19/07/2019 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Un investisseur devrait analyser ses titres boursiers comme s'ils étaient une entreprise privée.