Budget fédéral 2024: 8 annonces qui toucheront votre portefeuille

Publié le 16/04/2024 à 16:03

Budget fédéral 2024: 8 annonces qui toucheront votre portefeuille

Publié le 16/04/2024 à 16:03

Par Charles Poulin

«Le gouvernement canadien met en place une nouvelle prestation pour les personnes handicapées.» (Photo: 123RF)

BUDGET FÉDÉRAL 2024. Le budget de la ministre des Finances, Chrystia Freeland, contient plusieurs annonces qui auront des répercussions sur votre portefeuille.

En voici huit qui pourraient aider (ou nuire) vos finances personnelles au cours de la prochaine année.

 

1. Prestation canadienne pour personnes handicapées

Le gouvernement canadien met en place une nouvelle prestation pour les personnes handicapées, une mesure qui lui coûtera 6,1 G$ sur six ans puis 1,4 G$ dans les années subséquentes.

Cette nouvelle prestation, qui représente 2400$ maximum par an pour une personne en situation de handicap et de faible revenu âgée entre 18 et 64 ans, sera versée à partir de juillet 2025.

Le fédéral affirme mettre cette prestation en place en raison du peu d’aide que reçoivent plusieurs personnes handicapées au pays, et demande aux provinces d’exclure cette somme de leur calcul de revenus.

 

2. IMR: d’autres modifications

Un an à peine avoir complètement modifié le calcul de l’impôt minimum de remplacement (IMR), le gouvernement fédéral semble juger qu’il doit ajuster le tir.

Il avait notamment diminué à 50% la réclamation d’un don de bienfaisance dans le calcul de l’IMR. Pour 2024-2025, le pourcentage passe à 80%.

Il permettra également les déductions pour les paiements du supplément de revenu garanti, des prestations d’aide sociale et des indemnités pour les accidents de travail.

 

3. Allocation canadienne pour enfant prolongée au décès

Le gouvernement supprime ici un non-sens pour les personnes endeuillées.

Auparavant, les parents d’un enfant décédé qui obtenaient une allocation canadienne pour enfant (ACE) devaient avertir l’Agence du revenu du Canada (ARC) avant la fin du mois suivant du décès. Ce qui fait que les parents, qui n’ont pas que ça à faire, pouvaient recevoir quelques mois supplémentaires d’ACE… qu’ils devaient ensuite rembourser.

La modification proposée prolongera l’admissibilité à six mois après le décès si le particulier avait été admissible pendant la période, ce qui va éviter des paiements de trop et des remboursements subséquents par les parents.

La mesure entrera en vigueur pour les décès survenant dès le 1er janvier 2025.

 

Lire la suite -> 4. Plus de déductions pour les personnes handicapées

Sur le même sujet

À la une

OBNL: le sentiment d’imposture bien plus présent chez les femmes que les hommes

28/05/2024 | Emmanuel Martinez

Le sentiment d’imposture est plus présent chez les femmes que chez les hommes qui siègent sur les CA d’OBNL québécoises.

Adaptation au climat: les entreprises doivent se préparer au pire

28/05/2024 | François Normand

Le Groupe d’experts en adaptation aux changements climatiques (GEA) a publié un rapport crucial pour le Québec.

Climat: le GEA recommande de la «cohérence gouvernementale»

Mis à jour le 28/05/2024 | La Presse Canadienne

Les membres du GEA ont publié une liste de 20 recommandations, soutenues par plus de 90 moyens.