Choisir un secteur attrayant pour y faire son nid


Édition du 16 Février 2022

Choisir un secteur attrayant pour y faire son nid


Édition du 16 Février 2022

Par Charles Poulin

Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (Photo: courtoisie)

IMMOBILIER RÉSIDENTIEL. Voici quatre secteurs du Québec qui risquent de devenir fort attirants au cours des prochaines années pour les acheteurs à la recherche d’une plus-value sur leurs investissements immobiliers.

 

Brossard

Tout ce qui s’approche des trois stations du futur Réseau express métropolitain (REM), dont la mise en service est prévue d’ici la fin de l’année, est en ébullition à Brossard. On construit beaucoup autour du terminus du même nom, et l’activité immobilière est soutenue autour des stations Du Quartier et Panama. «Tout ce qui entoure les stations est très recherché, indique la courtière Loubna Makraji, cofranchisée et directrice de l’agence RE/MAX Platine à Brossard. Ça se vend avant même que ce soit construit. Même du côté de Solar Uniquartier, développé par Devimco»

Malgré le spectre de hausses multiples des taux d’intérêt, Loubna Makraji prévoit que le marché restera largement à l’avantage des vendeurs en 2022. Les difficultés d’accessibilité à la propriété à Montréal devraient pousser beaucoup de personnes à jeter un oeil du côté de Brossard.

 

La Rive-Sud de Québec

L’activité immobilière bat son plein à Lévis en prévision du potentiel «troisième lien». Des entreprises ont déjà des projets en tête, peu importe si le controversé projet d’infrastructure voit le jour ou non.

«Honnêtement, à Lévis même, c’est pas mal réglé pour les terrains, avoue Stephen Boutin, président du Groupe CSB et deuxième vice-président de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). Les promoteurs sont sur la ligne de départ et attendent l’annonce formelle pour démarrer des projets dormants.»Il ajoute que les prochains projets de développement vont s’effectuer «vers la municipalité de Beaumont, à l’est, et vers la MRC de Bellechasse, au sud.» Stephen Boutin indique qu’advenant la construction du tunnel projeté, ce serait la première fois qu’un lien routier permettra de joindre Québec et Lévis en seulement 12 minutes. «La mobilité deviendrait alors très intéressante pour les travailleurs», note-t-il.

 

La frontière ontarienne à l’ouest de Montréal

Les investisseurs qui cherchent des terrains en périphérie de Montréal devraient regarder à l’ouest, près de la frontière ontarienne. Vaudreuil-Dorion s’est développée à la vitesse grand V au cours des dernières années.

Des municipalités telles Les Cèdres, Saint-Télesphore, Saint-Zotique, Rivière-Beaudette et Rigaud offrent également une bonne possibilité de développement dans un secteur stratégique.

«Je n’ai pas de boule de cristal et l’immobilier bouge vite, mais ces endroits-là ont un excellent potentiel à court, moyen et long terme», souligne Jean-Pierre Mathieu, courtier franchisé du Groupe Sutton Distinction, à Vaudreuil. Il précise que les investisseurs qui cherchent des terrains ont tout intérêt à «aller à l’ouest de Vaudreuil, surtout s’ils veulent construire des unifamiliales». Ce secteur est desservi par le train de Rigaud, et le REM viendra bientôt ajouter à l’offre de transports en commun. Un hôpital est actuellement en construction à Vaudreuil, et celui d’Hawkesbury, en Ontario, à 15 minutes de Rigaud, est facile d’accès. Chaque municipalité a également des particularités attirantes: la plage de Saint-Zotique et la station de ski et de vélo de montagne Mont Rigaud, par exemple.

 

TROIS-RIVIÈRES
Trois-Rivières a connu un important boom immobilier en 2021 : plus de 1000 appartements, dont 500 maisons unifamiliales, ont été construits l’an dernier, selon les chiffres de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Et l’immobilier risque d’y être un investissement fort intéressant pour encore quelques années.
«Trois-Rivières est encore en mode rattrapage ; il y a de la place, soutient Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Les ménages ont un pouvoir d’achat suffisant pour s’y procurer une maison au prix affiché sur le marché.» Ceux-ci sont très abordables en comparaison des régions métropolitaines de Montréal et de Québec.
Le télétravail est appelé à rester, estime-t-il, et Trois-Rivières est bien placée pour accueillir les télétravailleurs. Située à environ 90 minutes autant de Montréal que de Québec, cette ville offre différents services, attraits et infrastructures, dont une université et un parc national, de même que l’accès à la rivière Saint-Maurice et au fleuve Saint-Laurent.
«Il y a eu beaucoup de construction, mais c’est un marché qui présente encore un bon potentiel de croissance», assure Charles Brant.

Trois-Rivières

Trois-Rivières a connu un important boom immobilier en 2021: plus de 1000 appartements, dont 500 maisons unifamiliales, ont été construits l’an dernier, selon les chiffres de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Et l’immobilier risque d’y être un investissement fort intéressant pour encore quelques années.

«Trois-Rivières est encore en mode rattrapage; il y a de la place, soutient Charles Brant, directeur du Service de l’analyse du marché de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Les ménages ont un pouvoir d’achat suffisant pour s’y procurer une maison au prix affiché sur le marché.» Ceux-ci sont très abordables en comparaison des régions métropolitaines de Montréal et de Québec.

Le télétravail est appelé à rester, estime-t-il, et Trois-Rivières est bien placée pour accueillir les télétravailleurs. Située à environ 90 minutes autant de Montréal que de Québec, cette ville offre différents services, attraits et infrastructures, dont une université et un parc national, de même que l’accès à la rivière Saint-Maurice et au fleuve Saint-Laurent.

«Il y a eu beaucoup de construction, mais c’est un marché qui présente encore un bon potentiel de croissance», assure Charles Brant.

Sur le même sujet

À la une

Pourquoi Taïwan est crucial pour votre entreprise

ANALYSE. Une guerre ou un blocus de l’île productrice de semi-conducteurs affecterait plusieurs entreprises au Canada.

Bourse: Wall Street termine en forte hausse, quatrième semaine de gains pour le Nasdaq

Mis à jour le 12/08/2022 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le vert.

À surveiller: Canadian Tire, Linamar et Disney

12/08/2022 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Canadian Tire, Linamar et Disney ? Voici quelques recommandations d’analystes.