Mise à jour économique: des mesures insuffisantes pour l’immobilier

Publié le 08/11/2023 à 08:56, mis à jour le 08/11/2023 à 09:16

Mise à jour économique: des mesures insuffisantes pour l’immobilier

Publié le 08/11/2023 à 08:56, mis à jour le 08/11/2023 à 09:16

Par Charles Poulin

Le ministre Girard a indiqué avoir débloqué 1,6G$ pour la construction de 8000 logements sociaux et abordables au cours des cinq prochaines années. C’est donc une moyenne de 1600 logements par année. (Photo: 123RF)

Les mesures de la mise à jour économique annoncées par le ministre des Finances, Éric Girard, sont de loin insuffisantes pour ralentir la pénurie de logements et redémarrer la construction au Québec, jugent les intervenants du milieu immobilier.

Le ministre Girard a indiqué que le gouvernement provincial avait débloqué 1,6G$ pour la construction de 8000 logements sociaux et abordables (dont 500 réservés à des personnes en situation d’itinérance) au cours des cinq prochaines années.

C’est donc une moyenne de 1600 logements par année. Rappelons que la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a avancé, en septembre, qu’il faudrait construire 860 000 logements de plus que la cadence historique enregistrée en 2021 d’ici 2030, soit environ de 108 000 de plus que les 56 000 de 2021, pour rétablir l’abordabilité dans le marché québécois.

«Le ministre a fait son choix et, selon nous, ce n’est pas le bon, tranche la présidente-directrice générale de l’Institut de développement urbain (IDU) du Québec, Isabelle Melançon. Il est complètement à côté de la cible de la SCHL aujourd’hui. On nous parle de 1600 logements par an, mais nous aimerions savoir comment nous allons construire les 162 000 autres.»

Il n’y a rien dans l’annonce du ministre des Finances pour relancer les chantiers, souligne-t-elle, aucune réponse à la problématique mathématique des coûts de construction. Il n’y a pas eu non plus de progrès du côté de la réglementation.

«Les coûts de construction ont grimpé de 40% depuis le début de la pandémie, sans compter les coûts de financement en forte hausse depuis 18 mois, remarque pour sa part le directeur du Service économique de l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), Paul Cardinal. Plusieurs projets ne sont actuellement pas viables, notamment des projets locatifs qui sont en demande.»

Il applaudit les 8000 logements sociaux et abordables promis par le gouvernement du Québec, mais averti qu’il faudra trouver une façon de construire d’autres types de logements pour éviter d’exacerber la crise actuelle.

 

La TVQ reste

Autant l’IDU que l’APCHQ et l’Association de la construction du Québec (ACQ) se disent déçus que le gouvernement Legault ait décidé de ne pas imiter le fédéral en abolissant la TVQ sur les constructions neuves.

À cet égard, l’ACQ affirme avoir espéré une réponse forte de la part de Québec, mais le gouvernement a exclu dans sa mise à jour budgétaire la possibilité d’exonérer les nouveaux projets résidentiels de la TVQ.

«Cette mesure aurait permis de relancer, dès demain matin, certains projets, mentionne pour sa part Paul Cardinal. Nous aurions aimé que ce soit considéré. C’est quelque chose qui est rapide à mettre en place.»

L’APCHQ et l’IDU indiquent qu’elles vont poursuivre les discussions avec les instances gouvernementales pour tenter de faire avancer les choses. Autant Paul Cardinal qu’Isabelle Melançon estiment que le gouvernement, à tout le moins, fait preuve d’une plus grande ouverture d’esprit à propos du problème aujourd’hui qu’il y a deux ans.

«Par contre, je peux vous dire que je trouve que c’est un très mauvais calcul que de nous dire d’attendre au prochain budget pour voir des mesures qui aideraient les mises en chantier, laisse tomber Isabelle Melançon. Chaque jour qui passe a des répercussions dans quatre ou cinq ans. On ne peut pas encore prendre cinq ans pour obtenir des solutions et des réponses.»

 

 

Abonnez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les enjeux qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

«La productivité de l’entreprise a augmenté au bas mot de 50%»

Mis à jour le 23/04/2024 | lesaffaires.com

POUR OU CONTRE LE TÉLÉTRAVAIL. «Il est déplorable qu’on y associe un élément de paresse et de non-productivité.»

Bridge-Bonaventure: encore une fenêtre pour démarrer le projet en 2024

Mis à jour le 22/04/2024 | Charles Poulin

Si c’est le cas, les premiers résidents pourraient y mettre les pieds à la fin de 2026 ou au début de 2027.

À la une

Un ex-cadre de SNC-Lavalin condamné à la prison pour une affaire de corruption

Il y a 5 minutes | La Presse Canadienne

Normand Morin a reçu sa peine mardi après sa condamnation pour corruption et fraude le mois dernier.

Concernant TikTok aux É.-U., Trudeau dit veiller à la sécurité des Canadiens

Il y a 14 minutes | La Presse Canadienne

Le gouvernement libéral fédéral avait ordonné un examen de la sécurité nationale au sujet de TikTok en septembre.

Les méchants riches

Il y a 44 minutes | Nicolas Duvernois

EXPERT INVITÉ. Il faut faire attention de ne pas mettre tous les riches dans le même panier.