Quatre projets mixtes phares au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mai 2019

Quatre projets mixtes phares au Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 11 Mai 2019

IMMOBILIER COMMERCIAL. La formule des projets mixtes est populaire partout, mais les approches et la réalisation des projets peut être bien différentes selon les promoteurs et la ville ou le quartier choisi. Si les condos luxueux et les bureaux ont la cote dans le centre-ville de Montréal, des projets dans d'autres endroits font davantage place aux logements familiaux et à la nature. En voici quatre exemples, parmi les plus frappants.

Le projet ­Cité ­Angus offrira 120 habitations pensées pour la vie familiale, au cœur d’un quartier ­LEED-ND ­Platine.

Cité Angus, un projet écologique au coeur de la ville

Lorsqu'il sera terminé, au milieu de 2020, le projet Cité Angus offrira 120 habitations pensées pour la vie familiale, au coeur d'un quartier LEED-ND Platine.

Le développement Cité Angus lui-même est un projet LEED v4 pour les habitations et comprend plusieurs innovations. Le chauffage et la climatisation à air pulsé sont branchés sur une boucle énergétique innovante. Le système de collecte des eaux de pluie permet de diminuer d'environ 40 % l'utilisation de l'eau potable. Un système d'échange d'énergie entre bâtiments réduira la consommation d'énergie d'environ 40 %.

«Ce qui distingue ce projet, c'est l'offre de logements familiaux dans un quartier central à des prix abordables», souligne Marilou Hudon-Huot, chargée de développement, commerces et événements à la Société de développement Angus.

Le travail de réflexion avec les architectes a débouché sur une démarche originale permettant de construire des logements à trois et à quatre chambres, avec des fenêtres devant et derrière. Afin de garder les prix à un niveau raisonnable, les promoteurs ont enlevé certaines options, comme les choix de finition.

Ils ont aussi minimisé les infrastructures collectives, ce qui augmente l'espace pour les logements et réduit les frais de condos. «Ce que les familles veulent, c'est d'avoir de l'espace chez eux, souligne Mme Hudon-Huot. De plus, à Cité Angus, ils sont devant le gigantesque parc Jean-Duceppe, et le quartier du Technopôle comprend notamment des places publiques et le projet d'une école primaire où les enfants pourront se rendre à pied sans traverser de rue.»

Le projet ­Solar ­Uniquartier était évalué à 3,2 millions de pieds carrés de bâtiments mixtes. On parle maintenant de 5 millions de pieds carrés.

Solar Uniquartier grandit quatre fois plus vite que prévu

Au printemps 2017, le projet Solar Uniquartier était évalué à 3,2 millions de pieds carrés de bâtiments mixtes. On parle maintenant de 5 millions de pieds carrés. C'est deux fois plus que le quartier Dix30. «Nous augmentons la densification du site, car le marché répond extrêmement bien, tellement que certains immeubles qui devaient avoir huit étages en auront plus que le double ou même le triple», confie Serge Goulet, président de Devimco.

Au lancement du projet, en 2013, les premiers budgets reposaient sur la vente de 592 condos en huit ans. Cependant, une fois mis en vente, ils se sont écoulés en 18 mois. Présentement, Solar Uniquartier propose plus de 2 500 unités résidentielles et 500 000 pieds carrés d'espace commercial, en plus de tours à bureaux et d'un centre de congrès.

L'emplacement explique en partie l'engouement. Situé à Brossard, à la croisée des autoroutes 30 et 10, le quartier sera directement servi par le système léger sur rail. Cela permettra de rallier Montréal en une quinzaine de minutes. Un viaduc au-dessus de l'autoroute 10 le connectera au secteur du Dix30 dès juillet 2019. Une nouvelle bretelle donnera accès à l'autoroute 10, en direction du centre-ville.

Le projet a aussi évolué en fonction des attentes des clients. «Lors de la première phase de notre tour Magellan, nous avons constaté que plusieurs clients recherchaient des appartements plus grands et plus haut de gamme, explique Marco Fontaine, vice- président, Développement immobilier, résidentiel et marketing chez Devimco. Nous nous sommes adaptés.»

Les bâtiments d’Urbanova à Terrebonne mettent de l’avant leur démarche environnementale et leur signature identitaire.

Urbanova, un quartier vert à Terrebonne

Urbanova se présente comme le plus important projet immobilier écoresponsable du Canada. Au cours des prochaines décennies, c'est un immense nouveau quartier qui apparaîtra à Terrebonne, entre la rivière des Mille-Îles et l'autoroute 640. Selon un échéancier de 20 à 30 ans, on y prévoit 12 000 nouvelles unités d'habitation et 35 000 résidents.

La première phase d'Urbanova est réalisée à 80 %. «Le plus grand attrait d'Urbanova reste la proximité avec la nature, avance Michel Larue, directeur de l'urbanisme durable à Terrebonne. Pas moins de 650 hectares de milieux naturels sont protégés à vie et formeront un corridor de biodiversité.»

La démarche environnementale et la signature identitaire des bâtiments du site constituent un autre atout. Terrebonne a adopté un règlement d'urbanisme durable et publié un manuel d'urbanisme durable. Les promoteurs sont amenés à réfléchir en amont à l'esprit de leur projet. Constructeurs et résidents doivent aussi s'engager à respecter certaines normes en matière d'urbanisme, d'architecture et d'aménagement, que ce soit au moment de la construction ou de la rénovation de toute habitation.

Avec autant de nouveaux résidents attendus, la mobilité représente un défi. Un nouvel échangeur sera d'ailleurs construit à l'intersection du boulevard Urbanova et de l'autoroute 640. «Il y a aussi un défi de sensibilisation, pour amener les développeurs à utiliser les meilleures démarches environnementales dans le bâti, mais aussi dans la gestion écologique des eaux de pluie et des matières résiduelles, ou de la canopée pour éviter les îlots de chaleurs, entre autres», souligne Michel Larue.

Les deux tours de 55 et de 58 étages qui s’élèveront bientôt dans le ciel du ­Quartier des ­spectacles deviendront les deux plus hauts immeubles résidentiels du Québec.

Devimco brise son record de ventes avec Maestria

Les deux tours de 55 et de 58 étages qui s'élèveront bientôt dans le ciel du Quartier des spectacles deviendront les deux plus hauts immeubles résidentiels du Québec. «Il n'y aura pas d'habitation plus élevée que celles de nos derniers étages au centre-ville de Montréal, et la passerelle aérienne reliant les deux tours sera aussi la plus haute en ville», affirme fièrement M. Goulet, de Devimco.

Cette passerelle devrait se situer autour du 26e étage. Au total, on y trouvera 1 636 appartements, un mélange de studios, de condos de une à trois chambres et de penthouses. «Il s'agit d'un complexe multiservice qui comprendra plusieurs espaces communs et une cour jardin semi-privée, ouverte au public le jour», précise M. Fontaine, de Devimco. Salles d'entraînement, piscines intérieure et extérieure, spa, golf virtuel, studios de musique, cinéma, salle multifonctionnelle et centre d'affaires seront offerts.

Le 16 avril dernier, Devimco a procédé à un premier événement de vente VIP. Il a connu un succès monstre. «Nous avons réalisé le plus gros volume de ventes de notre histoire, en nombre de logements et de dollars, révèle M. Goulet. Les ventes se sont élevées à plusieurs dizaines de millions de dollars en une seule journée.» Jusque-là, ce record était détenu par le MaryRobert, dans Griffintown.

Un tour de force pour l'entreprise qui domine le marché des condos montréalais. En 2017-2018, Devimco a vendu un tiers des 3 365 condos neufs achetés sur l'île de Montréal.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

Immobilier: l'activité a explosé en mai dernier au Québec

Mis à jour le 18/06/2019 | Les Affaires - JLR

BULLETIN LES AFFAIRES-JLR. En mai 2019, les ventes résidentielles ont enregistré des variations de 13% à 17% sur un an.

Ottawa précise les modalités de son programme d'aide d'accession à la propriété

17/06/2019 | Martin Jolicoeur

Les prêts seront remboursables, sans intérêt, et modulables en fonction des variations de valeur de la propriété.

À la une

Ottawa donne le feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain

Le premier ministre Justin Trudeau donne un autre feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain.

Gare aux faux «influenceurs»

18/06/2019 | Nicolas Duvernois

BLOGUE INVITÉ. Un peu comme pour le dopage dans le cyclisme, certains savaient, mais peu ont agi.

Financement participatif: Hardbacon veut obtenir 1,5M$

18/06/2019 | Denis Lalonde

La start-up Hardbacon lance une campagne de financement participatif pouvant lui rapporter un montant maximal de 1,5M$.