Le restaurant de Jérôme Ferrer oblige le port du couvre-visage

Publié le 08/07/2020 à 09:18

Le restaurant de Jérôme Ferrer oblige le port du couvre-visage

Publié le 08/07/2020 à 09:18

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123RF)

Un restaurateur réputé de Montréal, Jérôme Ferrer, a décidé d’agir bien avant que le port du couvre-visage soit obligatoire dans tous les lieux publics fermés de Montréal, le 27 juillet prochain.

Dès cette semaine, le port du masque est imposé à l’établissement de M. Ferrer situé sur la rue de la Montagne, au centre-ville.

La clientèle a la possibilité de retirer le masque une fois installé à table, mais le couvre-visage est requis lors des déplacements dans le restaurant afin d’assurer une protection collective au personnel et aux autres clients.

Un masque sera remis gracieusement aux clients à leur arrivée, et un flacon de gel hydroalcoolique sera placé sur chaque table.

Jérôme Ferrer explique que ces efforts sont mis en œuvre afin d’éviter l’éventualité d’une deuxième fermeture de l’établissement qui pourrait, cette fois, compromettre son avenir.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a précisé cette semaine qu’à compter du 27 juillet, le port d’un couvre-visage sera obligatoire dans le les lieux publics municipaux et les commerces, incluant les bars et les restaurants.

La mairesse affirme aussi que pour de nombreux commerçants, un autre confinement impliquerait de mettre la clé sous la porte, une possibilité qu’elle qualifie de désastre pour des vies humaines et pour l’économie de la ville.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, manque encore le rebond

Mis à jour à 17:07 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto termine dans le rouge.

À surveiller: Microsoft, Rogers et ExxonMobil

Que faire avec les titres de Microsoft, Rogers Communications et ExxonMobil? Voici quelques recommandations d’analystes.

Guru sacrifie la rentabilité à court terme pour mousser sa marque

L’entreprise montréalaise a l’intention de continuer à «investir dans la marque», a expliqué le PDG Carl Goyette.