Une acquisition qui a du chien pour le Groupe Legault

Publié le 30/07/2021 à 10:45

Une acquisition qui a du chien pour le Groupe Legault

Publié le 30/07/2021 à 10:45

Par lesaffaires.com

(Photo: courtoisie)

Le propriétaire de l’enseigne Mondou fait pour la première fois le saut à l’extérieur du Québec en acquérant l’ensemble des magasins Ren’s Pets, ont annoncé les deux entreprises vendredi.

Cette transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, est un pas de plus dans la stratégie d’expansion du Groupe Legault, qui compte déjà 74 magasins dans la province, apprend-on dans un communiqué.

Elle recèle un grand potentiel de création de synergie, qui permettra aux deux bannières «d’accélérer leur croissance au Canada en ouvrant de nouveaux magasins grâce à une approche agile et flexible», indique le chef de la direction de l’entreprise familiale, Martin Deschênes.

Bien qu’elle passe sous la gouverne du Groupe Legault, Ren’s Pets continuera d’opérer sous le même nom, et gardera tous ses employés et son équipe de gestion.

«Il est très important pour nous de préserver le caractère unique de Ren’s Pets et de respecter le concept et la culture d’affaires qui font le succès de l’entreprise depuis plus de 40 ans», a indiqué Jules Legault, président et co-propriétaire du groupe.

Ren’s Pet, dont le siège social se trouvait à Guelph, compte 35 magasins en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, emploie 500 personnes. Elle possède un centre de distribution à Guelph, en Ontario et un site transactionnel. Trois nouveaux points de vente doivent ouvrir d’ici la fin de l’année.

 

À la une

Marketing: découvrez quel est votre niveau de maturité numérique

Participez à ce sondage pour obtenir le score de maturité numérique de votre entreprise.

Merci pour tout, Louise

Il y a 23 minutes | Marine Thomas

Si vous aussi, vous avez une personne que vous admirez dans votre entourage, n’attendez pas, dites-lui maintenant.

À la une: trouver de nouvelles façons de s'approvisionner

Édition du 22 Septembre 2021 | Les Affaires

La pandémie a enrayé la machine bien huilée qu’étaient les chaînes logistiques mondiales...