Un nouvel associé directeur chez Norton Rose Fulbright

Offert par Les Affaires

Publié le 10/10/2022 à 09:00

Un nouvel associé directeur chez Norton Rose Fulbright

Offert par Les Affaires

Publié le 10/10/2022 à 09:00

Me Luc Morin, associé directeur du bureau de Montréal de Norton Rose Fulbright (Photo: courtoisie)

GRANDS DU DROIT. Depuis le 1er avril, l’avocat Luc Morin, spécialisé dans le domaine de la faillite, de l’insolvabilité et de la restructuration d’entreprises, occupe les fonctions d’associé directeur du bureau de Montréal de Norton Rose Fulbright. Il remplace Me Solomon Sananes, en poste depuis 2015.

Me Morin a déjà relevé ses manches pour s’attaquer à la première de ses trois priorités : redéfinir l’espace de travail du cabinet. « Nous vivons une forte dématérialisation du travail, avance-t-il. Les cinq jours par semaine au bureau, c’est mort. C’est excitant d’imaginer une nouvelle organisation du travail et de nos locaux. »

Conserver les talents d’exception constitue son deuxième grand objectif. « C’est le talent qui fait la différence dans les services professionnels, croit-il, et nous devons avoir les bons processus en place pour garder nos ressources, mais aussi pour appuyer leur développement .» 

L’avocat de 43 ans entend également créer des conditions favorables à la présence de plus de femmes dans les rôles décisionnels. « Le combat des générations qui nous ont précédés visait l’accès des femmes à la profession ; le nôtre consiste à éliminer les obstacles qui compliquent leur montée à des postes-clés », résume-t-il.

Ces chantiers se poursuivront dans un contexte d’hyperactivité pour le cabinet, dont l’année 2021 a été très chargée, entre autres dans le secteur du droit des affaires. Norton Rose Fulbright a entre autres conseillé Bombardier dans la vente de sa division Transport à Alstom, et Investissement Québec dans le cadre de l’« opération de sauvetage » du Cirque du Soleil. Cette transaction a d’ailleurs été récompensée par une médaille d’or des prix Canadian Law Awards de Lexpert.

Sur le même sujet

Le Québec, plaque tournante de l’industrie du luxe

17/12/2022 | Léa Villalba

«Un produit québécois peut atteindre 800 millions de consommateurs.»

2021: fort rebond des fusions et acquisitions

10/10/2022 | Jean-François Venne

GRANDS DU DROIT. Les cabinets d’avocats ont dû trimer dur pour répondre à la demande.

OPINION De nouvelles expertises très recherchées
10/10/2022 | Jean-François Venne
S'adapter pour conserver la relève
10/10/2022 | Jean-François Venne
Fasken reste en forte croissance
10/10/2022 | Jean-François Venne

À la une

Cinq conseils pour améliorer ses chances de financement

Édition du 18 Janvier 2023 | Karl Rettino-Parazelli

FINANCEMENT. Comment maximiser ses chances d'obtenir un prêt désiré?

Arrêtez de vous sous-évaluer comme entrepreneur!

BLOGUE INVITÉ. Attention, vendre à bas prix comporte des risques et des effets pervers.

La taxe de 2% sur les rachats d'actions des sociétés rapporterait 3 G$ en cinq ans

Le gouvernement souhaite inciter les entreprises à plutôt réinvestir leurs bénéfices dans leurs activités.