Richmont ferme une mine à Rouyn, l'action s'effondre de 26%

Publié le 30/11/2012 à 06:55, mis à jour le 30/11/2012 à 11:36

Richmont ferme une mine à Rouyn, l'action s'effondre de 26%

Publié le 30/11/2012 à 06:55, mis à jour le 30/11/2012 à 11:36

Par La Presse Canadienne

Mines Richmont a décidé de mettre un terme aux activités de la Mine Francoeur (notre photo), entraînant la mise à pied de 150 salariés. Photo: Mines Richmont

Mise à jour. Le titre de Mines Richmont s'effondre de 26 % vendredi matin après que la minière de Rouyn-Noranda a annoncé la fermeture de la mine Francoeur. 

Vers 11h15, l'action de la minière détenue à hauteur de près de 10 % par la Caisse de dépôt et placement selon les données de Bloomberg chute de 0,97 $ à 2,83 $.

Jeudi, la direction de Richmont a confirmé la fermeture de la mine Francoeur dans le secteur de Rouyn-Noranda, avec un arrêt de production dès vendredi et la mise à pied immédiate de 115 employés.

Trente-cinq autres employés seront retenus temporairement pour une période de quatre mois de démantèlement des installations, a indiqué la compagnie dans un communiqué.

Mines Richmont a aussi annoncé la suspension des activités d'exploration à la propriété aurifère Wasamac, également dans le secteur de Rouyn-Noranda.

Paul Carmel, président et chef de la direction, a dit «regretter qu'aucune solution n'ait été trouvée pour rendre le projet économiquement viable à l'heure actuelle ou à long terme».

Il a ajouté que les «efforts nécessaires» seraient faits afin de «relocaliser» le plus grand nombre possible des employés à d'autres opérations.

Des coûts de 11 à 13 M$

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Déclin de 13% des énergies vertes en 2020, selon l’AIÉ

04/06/2020 | François Normand

Le secteur ralentit globalement, mais il y a deux gros marchés qui continueront de croître en 2020 malgré la pandémie.

Legault s'inquiète de l'avenir d'Air Transat

L’incertitude au sujet de l’avenir du transport aérien Air Transat inquiète le premier ministre du Québec.

Sail ferme six magasins, 500 emplois touchés

Sail Plein Air ferme entre autres ses quatre établissements Sportium au Québec.