Métaux: les prix glissent à leur plus bas en deux mois

Publié le 26/10/2012 à 13:48, mis à jour le 26/10/2012 à 13:52

Métaux: les prix glissent à leur plus bas en deux mois

Publié le 26/10/2012 à 13:48, mis à jour le 26/10/2012 à 13:52

Par AFP

Mercredi, la publication par la banque HSBC d'un indicateur PMI montrant une contraction moins forte qu'attendu en octobre de l'activité manufacturière en Chine, premier pays consommateur de métaux, n'a pas suffi à rasséréner les investisseurs.

«Les derniers indicateurs confortent l'espoir que l'économie chinois a au moins atteint un plancher mais il ne faut pas s'attendre à la voir rebondir fortement dans l'immédiat», ont tempéré les analystes de la banque suédois SEB.

Selon eux, «un choc positif dans la demande de métaux (de la Chine) est improbable, ses dirigeants n'exprimant aucun souhait de réitérer les aides massives à l'économie réalisées en 2009», d'autant plus à quelques semaines d'une transition cruciale au pouvoir à Pékin.

La zone euro, où l'Espagne se montre toujours aussi réticente à recourir à un secours financier extérieur, continue par ailleurs d'alarmer les opérateurs.

«Avec les incertitudes entourant le prochain budget américain, une Europe toujours sur des charbons ardents et une Chine dans les limbes avant la transition politique, il se pourrait que le marché des métaux se maintienne dans une situation attentiste» pour encore quelque temps, a souligné William Adams, analyste de Fast Markets.

Toutefois, «on pourrait bien voir les cours remonter d'ici à décembre, à mesure que seront levées les inconnues politiques aux Etats-Unis et en Chine. De meilleures perspectives économiques pourraient aussi aider et le PIB américain publié vendredi est certainement un pas dans la bonne direction», a estimé M. Meir.

La croissance américaine a ainsi progressé de 2,0% au troisième trimestre, meilleur qu'attendu mais encore insuffisamment pour faire reculer durablement le chômage.

Le CUIVRE est tombé vendredi à 7.756 dollars la tonne, l'ALUMINIUM à 1.921 dollars, le NICKEL à 15.905 dollars, le PLOMB à 1.979 dollars et l'ETAIN à 19.850 dollars, leurs plus bas niveaux depuis début septembre. Le ZINC a quant à lui glissé à 1.822,25 dollars la tonne, un niveau plus vu depuis fin août.

Le déficit de production sur le marché mondial du cuivre s'est nettement réduit en juillet, à 23.000 tonnes (contre 121.000 tonnes trois mois auparavant), selon les statistiques publiées mercredi par le Groupe international d'études sur le cuivre (ICSG).

Selon l'Institut international de l'aluminium (IAI), la production mondiale d'aluminium a reculé de 3,7% sur un mois en septembre, à 3,73 millions de tonnes, avec notamment un recul marqué en Chine.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 7.817 dollars vendredi vers 15H00 GMT contre 8.115 dollars une semaine plus tôt.

L'aluminium valait 1.936 dollars la tonne contre 1.997 dollars.

Le plomb valait 2.012 dollars la tonne contre 2.142 dollars.

 L'étain valait 19.990 dollars la tonne contre 21.650 dollars.

Le nickel valait 16.180 dollars la tonne contre 17.080 dollars.

Le zinc valait 1.839 dollars la tonne contre 1.905 dollars.

 

À suivre dans cette section

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Minéraux critiques et stratégiques: attention aux angles morts

30/10/2020 | François Normand

ANALYSE — L'implantation d'un grand constructeur de voitures électriques au Québec serait un «game changer».

Bourse: Wall Street termine son pire mois depuis mars

Mis à jour le 30/10/2020 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine dans le rouge vendredi pour son avant-dernière séance avant l’élection.

Titres en action: Shaw, Impériale, Colgate-Palmolive, Chevron...

Mis à jour le 30/10/2020 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.